Son bénéfice net ajusté s’est chiffré à 1,5 G$ ou 2,32 $ par action. Il avait été de 1,3 G$ ou 1,94 $ par action il y a un an.

Les revenus trimestriels de la banque sont passés de 5,7 G$ il y a un an à 5,9 G$ cette année.

Pour l’exercice, BMO Groupe financier annonce un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 5,45 G$ ou 8,17 $ par action, comparativement à 5,39 G$ ou 7,92 $ par action un an plus tôt. Son bénéfice net ajusté a été de 6 G$ ou 8,99 $ par action, contre 5,5 G$ ou 8,16 $ par action.

Le bénéfice net de PE Canada a augmenté de 8 %, celui de PE États-Unis de 37 % et celui de BMO Marchés des capitaux a reculé de 6 %.

Ses revenus pour l’exercice 2018 ont atteint 23 G$, comparativement à 22,3 G$ en 2017.

« Cette année, nous avons continué de bien progresser par rapport à nos objectifs stratégiques. Nous avons développé notre segment américain à un rythme accéléré, les Services bancaires aux entreprises ont poursuivi sur leur lancée, ajoutant des relations, des prêts et des dépôts, et nous avons donné une réelle valeur à nos clients des services aux particuliers au moyen de capacités numériques nouvelles et améliorées. Nous avons investi dans nos activités et les avons fait croître, tout en améliorant l’efficience, en retournant du capital à nos actionnaires par une augmentation des dividendes et des rachats d’actions, et en maintenant un fort ratio des fonds propres de catégorie 1 sous forme d’actions ordinaires de 11,3 % », a déclaré Darryl White, chef de la direction, BMO Groupe financier.

Gestion de patrimoine

« En 2019, nous continuerons de miser sur cette base solide et sur nos forces distinctives, notamment une plate-forme nord-américaine intégrée et des relations privilégiées dans nos activités de gestion de patrimoine, de marchés des capitaux et de services bancaires aux particuliers et aux entreprises, afin de livrer une performance durable et concurrentielle à long terme », a indiqué Darryl White.

Le bénéfice net comptable de BMO Gestion de patrimoine s’est chiffré à 219 M$ de dollars, ce qui signifie une hausse de 44 M$, ou de 25 %, et, après ajustement, il a atteint 229 M$, ce qui représente une hausse de 40 M$, ou de 21 %, sur un an. Le bénéfice net ajusté ne tient pas compte de l’amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions.

Le bénéfice net comptable des activités traditionnelles de gestion de patrimoine, lequel s’est élevé à 192 M$, est demeuré stable et, après ajustement, il s’est chiffré à 202 M$, ce qui signifie une baisse de 4 M$, ou de 2 %, par rapport à l’an dernier étant donné que la croissance générée par les activités et la diminution des impôts ont été plus qu’atténuées par une provision pour frais juridiques et une augmentation des charges.

À 27 M$, le bénéfice net des activités d’assurance a été anormalement faible, mais il a augmenté de 44 M$ par rapport à l’exercice précédent, essentiellement en raison du montant moins élevé des sinistres liés à la réassurance inscrit au cours de l’exercice considéré, contrebalancé par des variations défavorables des marchés au cours du trimestre à l’étude, comparativement à des variations à effet favorable des marchés au cours du trimestre précédent.

BMO Gestion mondiale d’actifs a remporté le prix de la meilleure équipe de recherche en matière de solutions possibles à des enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans le cadre de l’édition 2018 du concours d’investissement durable en matière d’enjeux ESG organisé par Investment Week.

(Avec La Presse canadienne)