tananu9 / 123rf

La banque centrale croit dorénavant que quatre hausses seront nécessaires pour cette année, alors qu’elle n’en visait que trois précédemment.

Avec la hausse de mercredi, le taux d’intérêt de référence de la Fed avance d’un quart de point de pourcentage pour s’établir entre 1,75 % et 2,00 %. Cette décision s’appuie sur la résilience de l’économie, la vigueur du marché de l’emploi et le fait que l’inflation se rapproche finalement de la cible privilégiée par la banque centrale.

La hausse des taux annonce des hausses du coût de l’emprunt pour les consommateurs et les entreprises.

Il s’agissait de la septième appréciation des taux d’intérêt depuis que la Réserve fédérale a commencé à resserrer les conditions du crédit, en 2015. La dernière hausse remontait au mois de mars.

La banque centrale avait laissé les taux inchangés lors de sa plus récente rencontre, en mai. Elle avait cependant noté à ce moment que l’inflation se rapprochait du seuil des 2,0 % après y avoir été largement inférieure depuis des années.

(The Associated Press)