CASL Oreillette
 
See also Investment Executive Mercredi 17 septembre 2014 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com

Moins de 60 % des Québécois sont vigilants

1 2
OUTILS
Envoyer à un ami

Envoyer à un ami

Imprimer
Nous écrire
Bookmark and Share
EN SAVOIR PLUS
Encadrés

Encadrés liés à cet article

les québécois adoptent en moyenne 58,5 % des comportements que l'Autorité des marchés financiers (AMF) considère comme vigilants.

C'est ce que révèle un sondage en ligne mené au printemps par la firme CROP auprès de 1 500 personnes responsables de la gestion financière d'un ménage, et commandé par l'AMF.

Baptisée «l'Indice Autorité», l'enquête leur posait 40 questions afin de mesurer à quel point ils reconnaissent la pertinence de comportements avisés élémentaires au moment d'acheter un produit financier ou de choisir un conseiller, ainsi qu'à quel point ils adoptent ces comportements.

Des exemples de comportements jugés vigilants ? Tenir compte de l'inflation et de l'imposition des REER dans la planification de la retraite, payer le solde mensuel de sa carte de crédit ou avoir un portefeuille diversifié.

«Ça montre qu'il y a des progrès importants à faire. Ce n'est pas désastreux, mais si on était à l'école, on n'aurait pas la note de passage de 60 % en matière de connaissances et de comportements, indique Mario Albert, PDG de l'AMF. Le signal que ça nous donne, c'est qu'il faut continuer de faire des efforts pour relever ce niveau afin de le rendre plus acceptable.»

L'Indice Autorité (http://goo.gl/5J99J) se décline en 10 sous-indices. Les domaines pour lesquels les répondants obtiennent les meilleures notes sont ceux de l'assurance et de l'investissement. Les répondants sont toutefois généralement plus faibles en matière de gestion de la relation avec leur représentant, de gestion des finances personnelles et de la planification de la retraite.

Leur pire note est celle de la relation avec le conseiller, avec une moyenne de 42,3 %. L'AMF accordait une bonne note à un client qui consulte au moins deux représentants avant de faire affaire avec l'un d'eux et qui vérifie auprès d'un organisme de règlementation s'il est autorisé à exercer.

Même chose lorsque le client vérifie, pour un représentant qui ne peut offrir tous les types de placements, si les produits absents de son offre pourraient mieux lui convenir. L'AMF juge aussi qu'un client est vigilant lorsqu'il demande à son conseiller de quelle façon il est rémunéré, quels produits financiers il est autorisé à vendre et quels frais il facture.

«Encore trop de gens [52 %] ne vérifient pas si la personne qui est en face d'eux est un représentant certifié», estime Mario Albert.

1 2
Suivez-nous sur Linked In

Indices boursiers

Symbole Cours $ Variation $ Variation
S&P/TSX Composé 15452.76 -57.78  
NASDAQ Composé 4558.76836 6.0098  
Dow Jones Industriel 17150.11 18.14  
S&P 500 2000.9 1.92  
Can. Dollar .9132 .0016  
Mis à jour aux 15 minutes