Accueil RBC Dominion

Entreprise : RBC Dominion

25 résultats trouvés
Portrait de Paul Balthazard

TOP 25 2018 – Bâtir une équipe forte et diversifiée pour continuer de mener la destinée de RBC Dominion valeurs mobilières (RBC DVM), c’est l’une des choses qui préoccupe le plus Paul Balthazard, vice-président et directeur régional, Québec, de RBC DVM.

Portrait de Jean-François Chalifoux, président-directeur général SSQ Assurance

TOP 25 - Découvrez ce que les gagnants du Top 25 de l’industrie financière ont déclaré lors du gala qui s’est déroulé à Montréal, mardi.

Jean-François Chalifoux et Isabelle Marcoux au Top 25 2018.

TOP 25 2018 - Jean-François Chalifoux président-directeur général de SSQ Assurance a été nommé « Personnalité financière de l'année 2018 » par Finance et Investissement.

On voit des mains d'hommes d'affaire d'un côté et de l'autre d'une corde. Chacun essaie de la tirer vers lui.

CONFLITS D’INTÉRÊTS - Le cadre réglementaire nécessaire pour la distribution des produits maison semble faire l’objet d’une guerre d’influence dans l’industrie.

Portrait de Paul Balthazard

Paul Balthazard, vice-président et directeur régional, Québec, chez RBC Dominion valeurs mobilières (RBC DVM), est fier de son équipe.

silhouettes d'une femme et d'un homme se serrant la main

NOUVELLES DU MONDE - Hélène Michaud est devenue, en novembre 2018, vice-présidente et directrice des ventes, services d’assurance, services financiers de gestion de patrimoine à la Banque Royale.

CONFLITS D’INTÉRÊTS – Plusieurs membres de l’industrie financière s’opposent à ce qu’on les oblige à identifier et gérer au mieux des intérêts des clients « tous » les conflits d’intérêts, y compris ceux qui sont immatériels.

CONNAISSANCE DU PRODUIT - Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) ont proposé un encadrement des transferts de comptes clients d’un courtier à l’autre qui est susceptible de décourager la consolidation d’actifs, d’engendrer une facture fiscale salée dans certains cas et de frustrer les clients.

CONNAISSANCE DU PRODUIT - Plusieurs membres de l’industrie financière favorisent l’adoption d’une approche de surveillance de produits basée sur les risques dans les exigences proposées de connaissance du produit.

CONNAISSANCE DU PRODUIT - Les obligations proposées par les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) en matière de connaissance du produit sont irréalistes, coûteuses et imposent un fardeau non nécessaire aux firmes et aux représentants.