bacho12345 / 123rf

Le sondage a révélé que 77% des Canadiens déclarent que l’épargne est leur principale priorité. Les raisons d’épargner comprenaient la retraite (41%), les dépenses liées au mode de vie (37%), les coûts futurs d’éducation de la famille (30%) et la constitution d’un fonds d’urgence (26%).

Mais Edward Jones est d’avis que les Canadiens devraient accorder autant d’attention à la réduction ou à l’élimination de leur dette.

« S’agissant de la planification pour l’avenir, le remboursement de la dette est tout aussi important que l’épargne », a déclaré Patrick French, directeur des solutions et consultant chez Edward Jones, dans un communiqué.

Le sondage s’est aussi intéressé à savoir dans quelle mesure les répondants atteignaient leurs objectifs financiers personnels. La plupart ont déclaré avoir sous-performé (58%) et seulement 12% ont signifié avoir atteint leurs objectifs. Les personnes âgées de plus de 55 ans gagnant plus de 80 000 dollars par an étaient plus susceptibles de dire qu’elles étaient sur la bonne voie. L’accent mis sur le remboursement de la dette, en particulier de la dette à long terme, a été cité plus fréquemment par les membres des ménages à revenu élevé.