Une femme remplit des papiers fiscaux.
dolgachov / 123rf

Les trois quarts des Canadiens (76 %) ignorent que les divers types de revenus de placement non enregistrés sont imposés différemment, alors que 80 % d’entre eux ne savent pas que le revenu de placement n’est pas entièrement imposé à son taux marginal.

Plus de la moitié des clients (51 %) ne sont pas au fait qu’ils doivent payer de l’impôt sur le revenu d’intérêt d’un compte d’épargne.

Créés pour vos clients du type « je veux du revenu ».

Les fonds d’investissement et les FNB BMO vente d’options d’achat couvertes offrent à vos clients des options de revenu lorsque c’est une priorité.

En savoir plus

« Les divers types de revenus de placement sont imposés différemment. Par conséquent, votre choix de placements peut avoir une incidence importante sur votre rendement après impôt lié à un placement précis », ont expliqué Jamie Golombek, directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale et Debbie Pearl-Weinberg, directrice générale, Planification fiscale et successorale à la Banque CIBC dans une vidéo accompagnant un nouveau rapport intitulé Un portefeuille moins imposé : Comprendre l’imposition des revenus de placement.

Par exemple, selon le sondage, 77 % des investisseurs ne savent pas que les dividendes de source canadienne, reçus de la part d’une société canadienne ou de fonds communs de placement ou de FNB, sont imposés à un taux préférentiel, grâce au crédit d’impôt pour dividendes.

« Si vous n’accordez pas d’importance à la façon dont votre revenu de placement est imposé, vous pourriez manquer des occasions d’obtenir un meilleur rendement après impôt, sans oublier que vos revenus de placement pourraient vous faire passer à une tranche d’imposition marginale supérieure ».

Le moment auquel les placements sont achetés ou vendus peut également influer sur la facture fiscale, révèle également le rapport.

Les questions entourant l’imposition des régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER) et des comptes d’épargne libres d’impôt (CELI) semblent quant à elles davantage connues des investisseurs.

En effet, 70 % des personnes interrogées savent qu’elles ne paient pas d’impôt sur le revenu gagné dans un REER tant qu’il n’est pas retiré, mais seulement 53 % d’entre elles sont au fait que « le revenu gagné dans un CELI est entièrement libre d’impôt si les règles applicables pour ce type de compte sont respectées ».

Ce sondage a été réalisé en ligne du 22 au 24 mars 2019 par Maru/Blue auprès de 1 516 adultes canadiens choisis au hasard qui sont des panélistes de La Voix Maru. Un échantillon aléatoire de cette taille comporte une marge d’erreur estimée de plus ou moins 2,5 %, 19 fois sur 20.