inueng / 123rf

Tom Bradley, président de Steadyhand Investment Funds, a démarré son entreprise en 2007. La plupart de ses clients ont joint la firme après 2008. Plusieurs le prennent donc pour un génie, puisqu’ils ont accumulé des rendements positifs pendant les années qui ont suivi.

Mais Tom Bradley prend ces compliments avec un grain de sel, explique-t-il dans le Financial Post, bien conscient que plusieurs facteurs expliquent ces bons résultats. Selon lui, si les clients des conseillers sont trop heureux du travail de ces derniers lorsque ça va bien et, à l’inverse, trop critiques quand ça va mal, c’est qu’ils ne comprennent pas toujours bien ce qui affecte réellement les rendements.

Voici les facteurs qui, selon lui, poussent le rendement à la hausse ou à la baisse, en ordre d’importance.

Lire la suite via Conseiller.ca