Accueil BMO Nestbitt Burns

Entreprise : BMO Nestbitt Burns

26 résultats trouvés
Investissement responsable : encore marginal, mais...

Sensibiliser la population à l’investissement responsable (IR), c’est la mission que s’est donné Geneviève Blanchard, conseillère en gestion de patrimoine au Groupe Blanchard, BMO Nesbitt Burns, qui construit également les portefeuilles en IR du groupe.

TOP DES COURTIERS QUÉBÉCOIS 2019 - L'adoption de technologies est un chemin pavé de frustrations.

Un homme d'affaire la main sur le menton avec un aire sceptique sur le visage.

TOP DES COURTIERS QUÉBÉCOIS 2019 - Les conseillers qui utilisent ces services ont des attentes élevées.

Homme d'affaire dessinée, il a l'air perplexe, ce qui est confirmé avec une bulle de BD au-dessus de sa tête où l'on voit un point d'interrogation

TOP DES COURTIERS QUÉBÉCOIS 2019 - Certains conseillers jugent la recherche interne biaisée.

Il s’agit d’une première baisse du taux de satisfaction de la clientèle depuis 2008, rapporte J.D. Powers.

Une bannière de BMO Groupe financier sur un immeuble.

BMO Banque privée et BMO Nesbitt Burns, incluant son service de courtage de plein exercice, sont dorénavant réunis sous une direction intégrée appelés Gestion de patrimoine, Canada et Asie.

CONNAISSANCE DU PRODUIT - Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) ont proposé un encadrement des transferts de comptes clients d’un courtier à l’autre qui est susceptible de décourager la consolidation d’actifs, d’engendrer une facture fiscale salée dans certains cas et de frustrer les clients.

Dessin de deux hommes d'affaire se serrant la main

NOUVELLES DU MONDE – Après plus de 18 ans comme conseiller en gestion de patrimoine chez BMO Nesbitt Burns, Yan Gauthier se joint à la Financière Banque Nationale (FBN).

Un homme d'affaire donnant un bâton de relais à un autre homme d'affaire.

NOUVELLES DU MONDE - BMO Groupe financier a annoncé le départ à la retraite de Surjit Rajpal, chef – Gestion globale des risques et de Gilles Ouellette, chef – BMO Gestion d’actifs et délégué du conseil – International.

L’emploi temporaire ou contractuel serait la « nouvelle normalité » et BMO Gestion de patrimoine s’intéresse aux particularités de ce qu’il appelle l’« économie à la demande ».