« Le Réseau canadien a connu une autre excellente année, comme en témoigne le bénéfice de plus de 4 G$ traduisant la forte croissance des actifs dans l’ensemble de nos activités et l’élargissement de la marge dans un contexte de taux d’intérêt à la hausse. Nous continuons d’investir dans nos capacités bancaires numériques afin d’améliorer l’expérience client tout en accroissant l’efficacité sur le plan de l’exploitation », a déclaré Brian Porter, président et chef de la direction.

« La Banque a réalisé des progrès importants à l’égard de sa stratégie numérique, notre réseau d’usines numériques, qui a pour objectif de favoriser la collaboration et l’innovation ainsi que d’améliorer l’expérience client et l’efficience, étant maintenant pleinement établi dans nos cinq principaux marchés, soit le Canada, le Mexique, le Pérou, le Chili et la Colombie », a précisé Brian Porter.

Le rendement des capitaux propres s’est établi à 14,5 %. Un dividende trimestriel de 79 cents par action ordinaire a été annoncé.

Ses revenus trimestriels sont passés de 6,75 G$ l’an dernier à 6,81 G$ cette année.

Pour l’exercice 2016, la banque affiche un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 7,9 G$ ou 6,49 $ par action, comparativement à 7,07 G$ ou 5,77 $ par action un an plus tôt.

Son bénéfice net ajusté a atteint 8,24 G$ ou 6,49 $ par action, par rapport à 7,37 G$ ou 5,77 $ par action l’année précédente.