Finance et investissement - BMO impliquée dans les Paradise Papers
Concours
 
See also Investment Executive Lundi 22 janvier 2018 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com

BMO impliquée dans les Paradise Papers

Envoyer à un ami

Elle a enregistré aux Bermudes, une société d'investissement pour le marché asiatique, qui ne compte aucun client actif sur l'île.


Cette affaire a pu être mise à jour grâce aux Paradise Papers, une fuite de plus de 13 millions de documents obtenus par le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung et partagés avec le Consortium international des journalistes d'enquête (ICIJ) et ses partenaires, dont font partie Radio-Canada et le Toronto Star.

On apprend dans le reportage que de hauts dirigeants de la Banque de Montréal ont fait en sorte de modifier certaines règles de gouvernance afin de pouvoir conserver une filiale aux Bermudes.

La BMO a en effet fait l'acquisition de Lloyd George Management (LGM) en 2011, une société d'investissement pour le marché asiatique qui compte plusieurs filiales, dont celles de Hong Kong et de Londres, où se trouvent la majorité des employés. Et dont la société mère est incorporée aux Bermudes où le taux d'imposition pour les grandes entreprises est nul. Elle n'a cependant là-bas qu'une adresse postale associée au cabinet d'avocats Appleby, spécialisé dans les paradis fiscaux.

SUR LE MÊME SUJET Développements récents et tendance en matière d'évitement fiscal - 17.03.21
Panama Papers : la mince ligne entre l'évitement et l'évasion fiscale - 16.10.07
Évasion fiscale : conseillers sur le gril - 17.03.01