Finance et investissement - Surplus de 2,4 milliards $: Québec baisse les impôts des contribuables
Concours
 
See also Investment Executive Vendredi 15 décembre 2017 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com

Surplus de 2,4 milliards $: Québec baisse les impôts des contribuables

Envoyer à un ami

Un surplus non négligeable de 2,4 milliards de dollars (G$) apparu dans les coffres de l'État permet au gouvernement Couillard d'avoir de l'ambition: tout à la fois baisser les impôts, financer un plan de lutte à la pauvreté et réinjecter des centaines de millions dans les réseaux de la santé et de l'éducation.


Les particuliers _ mais pas les entreprises _ vont donc pouvoir se partager 1,2 G$ en baisses d'impôts dès cette année. La principale clientèle visée: les familles avec enfants.

C'est ce qu'a annoncé mardi le ministre des Finances, Carlos Leitao, en présentant sa mise à jour économique.

Ces bonnes nouvelles confirmant un allégement du fardeau fiscal des Québécois surviennent juste au bon moment pour les libéraux, qui seront réunis en congrès le week-end prochain à Québec, alors que le PLQ a perdu sa première place dans les sondages.

Tous les contribuables bénéficieront d'une baisse d'impôts à compter de 2017.

Pour une famille de la classe moyenne composée de deux adultes (revenu total 88 000 $) et deux enfants, la baisse atteindra 1200 $.

Une personne seule ayant un revenu de 44 000 $ verra son fardeau fiscal chuter de 500 $.

De plus, Québec vient donner un coup de pouce aux parents pour l'achat de fournitures scolaires. Ils recevront 100 $ par année par enfant à compter de juillet 2018. La mesure est rétroactive à 2017 et les parents d'enfants d'âge scolaire recevront un premier chèque en janvier 2018.


Des millions en santé et en éducation

Au cours des six prochaines années, Québec prévoit des investissements additionnels de l'ordre de 630 M$ dans le réseau de la santé, dont 105 M$ cette année. Notamment, les aînés auront droit cette année à 17 M$ et 18 M$ iront aux services de santé mentale.

En éducation, on mettra l'accent sur l'embauche de professionnels. Québec ajoutera 337 M$ sur six ans au réseau, dont 212 M$ seront réservés à l'embauche de 500 professionnels (orthophonistes, orthopédagogues) au secteur primaire. Les services de garde se partageront quant à eux 125 M$ pour améliorer la qualité des services offerts.

Plan de lutte à la pauvreté

Le gouvernement vise à sortir de la pauvreté 100 000 personnes et prévoit devoir investir 2,6 M$ sur six ans pour y arriver, dont 254 M$ en 2018-2019.

Le plan de lutte à la pauvreté, préparé par le ministre de l'Emploi, François Blais, doit être connu avant la fin de l'année. Il devrait avoir pour effet de bonifier le revenu disponible des personnes démunies vivant d'aide sociale, tout en les incitant à intégrer le marché de l'emploi.


SUR LE MÊME SUJET Québec devrait annoncer des baisses d'impôt pour les particuliers - 17.11.21
L'argent et les finances personnelles : grande source de stress pour les Québécois - 17.11.20
Changements au RRQ : études de cas - 17.11.16