Finance et investissement - L'élection de Trump pourrait aider les affaires américaines de la Banque Royale
FI-TV
 
See also Investment Executive Jeudi 30 mars 2017 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com

L'élection de Trump pourrait aider les affaires américaines de la Banque Royale

Envoyer à un ami

Le grand patron de la Banque Royale s'attend à une plus forte croissance économique aux États-Unis avec l'entrée en poste de l'administration de Donald Trump, ce qui devrait profiter aux activités américaines de la banque.


S'exprimant mardi dans le cadre d'une conférence des chefs de la direction des banques canadiennes organisée par la Royale, Dave McKay a dit croire que le nouveau gouvernement américain chercherait à mettre en place des politiques favorisant la croissance.

Selon M. McKay, cela pourrait faire grimper les taux d'intérêt, ce qui serait un élément positif pour les activités de la Banque Royale aux États-Unis.

Le patron de la plus grande banque du pays estime que son institution est en bonne position pour faire croître ses activités sur les marchés des capitaux aux États-Unis.

Le chef de la direction de la Banque CIBC, qui participait lui aussi à la conférence bancaire, a cependant estimé qu'il était trop tôt pour prédire quelles politiques M. Trump pourrait vouloir mettre en place.

Selon Victor Dodig, certaines incohérences persistent dans les messages de la future administration Trump, notamment en ce qui a trait au protectionnisme et aux politiques commerciales.

SUR LE MÊME SUJET Banque Royale: bénéfice inférieur aux attentes au quatrième trimestre - 16.11.30
La Banque Royale accepte de verser 2,5 M $ US au gendarme boursier américain - 16.08.31
Panama Papers: des clients de la Banque Royale dans la mire de l'ARC - 16.05.06