olegdudko / 123rf

Un réseau de criminels informatiques découvert par Europol et les autorités américaines s’apprêtait à récupérer les données bancaires de nombreux consommateurs afin de mettre la main sur un butin évalué à 100 millions de dollars américains.

Les pirates comptaient sur des logiciels malicieux installés sur les PC d’internautes mal protégés pour obtenir ces données. L’argent, issus de milliers d’entreprises, aurait ensuite été viré vers des comptes légitimes pour être retiré via des guichets automatiques, raconte Bloomberg.

Un grand jury fédéral, à Pittsburgh, a mis en accusation dix membres de ce réseau et d’autres poursuites pénales ont été engagées en Géorgie, en Moldavie et en Ukraine, selon un communiqué émis par Europol. On indique aussi que cinq ressortissants russes accusés dans l’acte d’accusation sont en fuite, incluant le développeur du logiciel malveillant.

(Avec lesaffaires.com)