Finance et investissement - Paiements interbancaires via la blockchain : pas au Canada à court terme
Concours
 
See also Investment Executive Lundi 22 janvier 2018 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com

Paiements interbancaires via la blockchain : pas au Canada à court terme

Envoyer à un ami

nouvelle vedette
cheskyw_123RF Banque d'images

Ce n'est pas demain que sera intégrée la technologie du grand livre distribué (blockchain) au sein du système de paiements interbancaires canadiens.


Cette technologie serait encore trop inefficace pour être une alternative satisfaisante aux systèmes centralisés de paiements, conclut la Banque du Canada au terme de son projet expérimental Jasper, lancé en 2015.

« En bref, il est peu probable qu'un système de paiement de gros fondé sur la technologie du grand livre distribué ait une efficacité et des bénéfices nets équivalents à ceux d'un système centralisé », estime Carolyn Wilkins, première sous-gouverneure de la Banque du Canada.

LIRE AUSSI : Blockchain : une techno perturbatrice

Le Projet Jasper, mené conjointement par la Banque du Canada, Paiements Canada, le consortium R3 et sept banques commerciales, avait pour objectif principal d'étudier l'application potentielle de la technologie blockchain au sein du Système de transfert de paiements de grande valeur (STPGV), qui est le système de paiement de gros exploité par Paiements Canada.

Le STPGV traite chaque jour ouvrable des transactions qui représentent 175 milliards de dollars (G$) en moyenne. Il a été désigné comme infrastructure de marché financier d'importance systémique et est encadré par la Banque du Canada.

La phase II du Projet Jasper, selon les résultats rendus publics le 25 mai lors du Sommet de Paiements Canada, à Toronto, a permis de démontrer la possibilité de régler des paiements de gros sur un grand livre distribué et même d'intégrer un mécanisme d'économie des liquidités, tout en révélant « plusieurs faiblesses de taille », qui n'ont pas été détaillées.


La technologie du grand livre distribué offre néanmoins des perspectives pour les années à venir, affirme pour sa part Gerry Gaetz, président et chef de la direction de Paiements Canada.

« S'il faut tirer une leçon essentielle du Projet Jasper, ce serait sans doute l'intérêt que peut avoir une collaboration entre les secteurs public et privé, dit-il. La modernisation en cours des systèmes de paiement canadiens nécessite aussi un partenariat entre les secteurs public et privé. En coopérant, nous parviendrons à notre objectif commun, à savoir un système de paiement rapide, souple et sûr, qui favorise l'innovation et renforce la compétitivité du Canada. »


SUR LE MÊME SUJET Trop tôt pour la blockchain - 16.10.15
Les défis insoupçonnés de la blockchain - 17.03.01
Le potentiel des fintech limité par le cadre réglementaire canadien - 17.05.08