Aide-mémoire financier : le mariage

Envoyer à un ami

nouvelle vedette
boggy22 / 123RF Banque d'images

FI RELÈVE – Le mariage est une étape importante dans la vie de vos clients. La planification qui mène au grand jour occupe le temps du couple, et il est possible qu’ils oublient certains éléments. En tant que planificateur financier, vous pouvez leur rappeler certaines démarches afin que leur nouvelle vie s’amorce bien.


Pour Léon Lemoine, planificateur financier chez Whitemont, lorsque des clients lui annoncent qu'ils se marient, sa première réaction consister à les féliciter. Ensuite, « je leur suggère fortement de passer chez le notaire pour remplir un contrat de mariage, et du même coup, pour rédiger un testament ainsi qu'un mandat en cas d'inaptitude. »

Sophie Sylvain, planificatrice financière, Gestion de patrimoine Mouvement Desjardins, abonde dans le même sens. « Il faut absolument que le testament et le mandat en cas d'inaptitude soient remplis devant le notaire pour éviter que la valeur de ces documents ne soit pas pleinement reconnue. »

Ensuite, Sophie Sylvain ajoute qu'il est impératif d'analyser le patrimoine de chacun, individuellement, avant le mariage, « pour qu'ils puissent se protéger l'un et l'autre en cas de divorce ou séparation. » Pour ce faire, elle conseille à ses clients, par exemple, d'ouvrir un nouveau REER avec un numéro de compte différent de celui auquel un client aurait déjà cotisé. Il s'agit alors de tracer une ligne claire entre ce qui a été fait avant et à partir du mariage.

« Avec le mariage arrive la notion de patrimoine familial, et tout ce que les conjoints accumulent se fait à deux, » rappelle Mme Sylvain. Lors de cette rencontre, il sera possible pour votre client d'ajouter son nouvel époux comme bénéficiaire de ses REER, CELI, et autres investissements.

« Le fait que deux personnes se marient allège leur fardeau fiscal, » affirme Léon Lemoine. Vos clients ne connaissent peut-être pas, par exemple, le fractionnement du REER de conjoint et de revenu de retraite qui est mis à leur disposition s'ils souhaitent diminuer leur facture d'impôt.

En troisième lieu, il est pertinent que le couple rencontre un conseiller en sécurité financière pour revoir les besoins en matière de protection. Le changement d'état civil de vos clients amènera ce dernier à analyser de façon approfondie leurs nouveaux besoins en assurance vie, maladie grave ou invalidité et d'ajouter le nom de l'un et de l'autre comme bénéficiaire de ces polices. Le même travail peut être fait pour les programmes d'avantages sociaux auxquels ils souscrivent avec leur employeur.

« C'est surtout lors de grands évènements de vie comme le mariage qu'on est davantage capable de sensibiliser les clients et de les convaincre de s'asseoir avec des spécialistes comme le conseiller en sécurité financière, » relate Sophie Sylvain.