Accueil Taux hypothécaires

Mot-clé : Taux hypothécaires

32 résultats trouvés

Le ministre des Finances, Bill Morneau, a brossé un tableau rose de l'avenir économique du Canada mercredi, malgré les bouleversements diplomatiques et politiques dans le monde qui pourraient perturber le commerce mondial et nuire à la croissance au moment même le pays se prépare à se rendre aux urnes en octobre.

homme d'affaire qui grimpe sur un schéma de croissance avec des jumelles.

Après avoir atteint des sommets en 2017-2018, la croissance mondiale s’essouffle et la Banque Scotia prévoit un ralentissement économique au Canada et aux États-Unis.

Un homme d'affaire posant un doigt sur le signe pause.

ZONE EXPERTS – Tel que grandement anticipé, la Banque du Canada (BdC) a décidé de ne pas augmenter le taux directeur le 9 janvier dernier.

Le chef de la direction de la Banque CIBC s'attend à ce que la croissance d'ensemble des prêts hypothécaires au pays soit stable ou inférieure à 5 % à court terme.

Entre les hausses de taux d’intérêt de la Banque du Canada et la hausse des coûts des maisons, RBC estime qu’il est peu probable que 2019 offre un quelconque répit pour l’accessibilité à la propriété.

Homme d'affaire qui a découpé des papiers en forme de maison. Ces papiers sont posés sur une table, la plus grande maison à gauche, la plus petite à droite, une flèche au-dessus d'elle montre une décroissance

Les ventes de maisons devraient reculer l'an prochain à leur plus faible niveau de la décennie en 2019, alors que la hausse des taux d'intérêt et le resserrement des règles du marché hypothécaire continueront de peser lourdement sur le moral des acheteurs, a prédit lundi l'Association canadienne de l'immeuble (ACI).

Un homme d'affaire posant un doigt sur le signe pause.

ZONE EXPERTS - La Banque du Canada (BdC) a encore surpris le marché en décidant de ne pas augmenter le taux directeur le 5 décembre dernier. Cette décision était toutefois conforme avec nos anticipations.

ZONE EXPERTS - Depuis juillet 2017, la Banque du Canada a augmenté le taux directeur cinq fois pour un total de 1.25%. Ces augmentations ont pour but de ralentir la croissance économique et empêcher des excès qui pourraient amener de l’inflation. Comme de fait, les emprunteurs doivent payer plus cher sur les emprunts de consommation (marges de crédit personnelles, prêts personnels, prêts de voiture, prêts étudiants), mais également sur leurs prêts hypothécaires à taux variable.

La Banque du Canada a publié mercredi des données qui permettent de mieux comprendre à quel point des règles hypothécaires plus strictes et des taux d'intérêt plus élevés ont aidé à ralentir la croissance du nombre de nouveaux emprunteurs fortement endettés.

La cadence annuelle des mises en chantier au Canada a ralenti à son plus bas niveau en près de deux ans en septembre, a indiqué mardi la Société canadienne d'hypothèques et de logement.