Accueil Banque du Canada

Entreprise : Banque du Canada

52 résultats trouvés
Un homme d'affaire tient un micro et interviewe un autre homme d'affaire

La conjoncture économique joue en leur faveur.

Homme d'affaire qui réfléchit devant un tourbillon

Le nombre de faillites au Canada est en hausse, a déclaré le gouverneur de la Banque du Canada cette semaine, et il s'attend à ce qu'elles augmentent davantage au fur et à mesure que la banque centrale relèvera ses taux d'intérêt.

Un homme d'affaire posant un doigt sur le signe pause.

ZONE EXPERTS – Tel que grandement anticipé, la Banque du Canada (BdC) a décidé de ne pas augmenter le taux directeur le 9 janvier dernier.

Un homme d'affaire posant un doigt sur le signe pause.

ZONE EXPERTS - La Banque du Canada (BdC) a encore surpris le marché en décidant de ne pas augmenter le taux directeur le 5 décembre dernier. Cette décision était toutefois conforme avec nos anticipations.

La Banque du Canada a maintenu mercredi le taux cible du financement à un jour à 1,75 %, comme prévu.

loupe qui montre un pourcentage

Finalement, l’anticipation d’une hausse plus rapide du taux directeur par la Banque du Canada aura été de courte durée. Non seulement le prix des produits dérivés liés au taux directeur ne pointe pas vers une hausse en décembre, mais la conviction d’un resserrement en janvier se dissipe.

Comme l'explique Martin Roberge de Canaccord Genuity dans son dernier billet, le duel entre les optimistes et les pessimistes entre dans une nouvelle phase.

La Banque du Canada va étudier la possibilité d'apporter des modifications au cadre qui sous-tend ses décisions politiques, comme les changements de taux d'intérêt, depuis près de quatre décennies.

ZONE EXPERTS - Depuis juillet 2017, la Banque du Canada a augmenté le taux directeur cinq fois pour un total de 1.25%. Ces augmentations ont pour but de ralentir la croissance économique et empêcher des excès qui pourraient amener de l’inflation. Comme de fait, les emprunteurs doivent payer plus cher sur les emprunts de consommation (marges de crédit personnelles, prêts personnels, prêts de voiture, prêts étudiants), mais également sur leurs prêts hypothécaires à taux variable.

La Banque du Canada a publié mercredi des données qui permettent de mieux comprendre à quel point des règles hypothécaires plus strictes et des taux d'intérêt plus élevés ont aidé à ralentir la croissance du nombre de nouveaux emprunteurs fortement endettés.