Finance et investissement - La réduction des dettes est prioritaire pour les Canadiens
Concours
 
See also Investment Executive Mardi 23 janvier 2018 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com

La réduction des dettes est prioritaire pour les Canadiens

Envoyer à un ami

Les Canadiens souhaitent réduire leur endettement en 2018, selon un sondage annuel réalisé pour le compte de la CIBC.


La banque établie à Toronto affirme que la réduction ou l'élimination de la dette est la priorité absolue de 25 % des répondants au sondage.

Le paiement des factures ou tout simplement joindre les deux bouts sont les principaux objectifs d'environ 15 % des répondants.

À titre de comparaison, 13 % ont déclaré que leur priorité est d'accroître leurs avoirs ou leur épargne-retraite.

Au bas de la liste des objectifs financiers se trouvent l'épargne en vue des vacances (8 %), celle pour la retraite (7 %), ou pour une maison ou des rénovations (6 %).

Le sondage en ligne a été mené les 11 et 12 décembre par Angus Reid, en utilisant un échantillon pondéré statistiquement de 1524 adultes canadiens.

Le haut taux d'endettement des ménages canadiens est cité par la Banque du Canada depuis plusieurs années comme l'une de ses principales préoccupations.

Tout de même, le niveau d'endettement poursuit sa croissance, ayant été enregistré à 171,1 % du revenu disponible au troisième trimestre.

Cela signifie que pour chaque dollar de revenu disponible pour un ménage, il y avait 1,71 $ en dettes contractées sur le marché du crédit, ce qui inclut le crédit à la consommation et les prêts hypothécaires et non hypothécaires.

Selon la CIBC, la réduction des dettes a aussi figuré au sommet des priorités dans son sondage annuel au cours des huit dernières années.

Seulement 16 % des répondants cette année ont dit avoir respecté leur principal objectif financier en 2017.

Et 26 % des personnes interrogées ont dit avoir contracté une nouvelle dette cette année, les deux motifs les plus évoqués étant le besoin de gérer les dépenses quotidiennes et des urgences financières inattendues.

Jennifer Hubbard, directrice générale à la planification financière et conseils à la CIBC, a souligné « à quel point il est difficile de respecter les résolutions du Nouvel An ».

« C'est pourquoi, lorsqu'il est question de vos finances, il faut établir des objectifs de façon intelligente, c'est-à-dire qu'ils doivent être spécifiques, mesurables, atteignables, temporellement définis et, surtout, réalistes », a affirmé par communiqué Mme Hubbard.

« Épargner et gérer vos dettes sont deux facteurs essentiels pour votre santé financière globale », a-t-elle ajouté.

L'Association de la recherche et de l'intelligence marketing juge qu'il est impossible d'attribuer une marge d'erreur à un sondage réalisé en ligne puisque la méthode d'échantillonnage est non probabiliste. 

SUR LE MÊME SUJET L'endettement des canadiens grimpe, leur valeur nette descend - 17.09.18
Les ménages canadiens sont les plus endettés au monde, selon l'OCDE - 17.11.23