Accueil Groupe Cloutier

Entreprise : Groupe Cloutier

27 résultats trouvés
Un homme d'affaire avec des jumelles debout sur un toit d'immeuble observant l'horizon avec des jumelles.

Uniformiser le cadre pour les fonds communs et les fonds distincts serait ardu.

NOUVELLES DU MONDE – Gilles Cloutier laissera la présidence de l’organisation qu’il a fondé il y a 40 ans afin de prendre le rôle de président du conseil d’administration.

FI RELÈVE – Si Christian Toussaint a quitté la profession quelques années, il n’a finalement pas hésité à prendre la relève de son père à la tête de Services financiers Toussaint quand l’occasion s’est présentée.

Un homme d'affaire avec un pouce en l'air, un pouce vers le bas.

Les avis sont partagés sur la question.

Deux petits personnages un avec une ampoule au-dessus de la tête et l'autre semblant lui dire qu'il s'agit d'une mauvaise idée.

Même si elle plaît à plusieurs responsables de la conformité.

On voit des mains d'hommes d'affaire d'un côté et de l'autre d'une corde. Chacun essaie de la tirer vers lui.

CONFLITS D’INTÉRÊTS - Le cadre réglementaire nécessaire pour la distribution des produits maison semble faire l’objet d’une guerre d’influence dans l’industrie.

Homme pris entre deux murs

Le Groupe Cloutier se sent peu considéré par le groupe de régulateurs provinciaux.

CONFLIT D’INTÉRÊTS - Les membres de l’industrie financière ne sont pas unanimes quant à l’encadrement qu’on devrait imposer aux conflits d’intérêts découlant des mécanismes de rémunération des conseillers et des mesures incitatives internes.

CONFLIT D'INTÉRÊTS - Plusieurs membres de l’industrie financière s’opposent vivement aux mesures réglementaires proposées par les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) pour encadrer les ententes de recommandations de clients, qu’elles désignent comme les ententes d’indication de clients.

Deux personnages dont l'un sur un cercle coloré. Il donne une part du cercle à l'autre.

CONFLIT D'INTÉRÊTS - L’industrie financière québécoise craint que les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) ne leur retirent un privilège que le gouvernement du Québec vient tout juste de lui accorder : le droit, pour un représentant en épargne collective, de partager sa rémunération avec un cabinet en assurance de personnes dont il est propriétaire.