Un tas de lingots d'or à côté de plusieurs tas de pièces en or.
scanrail / 123rf

Wall Street est en proie à une ruée vers l’or, car les investisseurs font grimper le prix du métal précieux à de nouveaux sommets.

Le prix du lingot d’or a avancé de 33,50 $ US à 1931,00 $ US l’once à la Bourse des matières premières de New York, après avoir grimpé plus tôt dans la journée jusqu’à 1941,90 $ US.

« Certaines choses étaient déjà en place », a indiqué Michael Currie, vice-président et conseiller en investissement chez Gestion de patrimoine TD.

La pandémie et les faibles taux d’intérêt contribuent à la hausse du prix de l’or. Lundi, les tensions croissantes entre la Chine et les États-Unis ont donné au prix de l’or un coup de pouce supplémentaire, a-t-il ajouté.

Les gains du TSX ont été généralisés, et le secteur des matériaux, qui regroupe notamment les titres de sociétés aurifères, a avancé de 3,47 %.

L’or a été le meilleur investissement de l’année jusqu’à présent. Le prix du métal précieux a grimpé de près de 27 % en 2020, soit plus du triple du rendement des plus grands fonds d’obligations américains et plus de 1 % environ du rendement des grandes actions américaines. Selon les analystes de BofA Global Research, l’or pourrait atteindre 3 000 dollars l’once.

L’or une valeur refuge

L’or attire les investisseurs pour de nombreuses raisons :

  • L’incertitude entourant la pandémie et la résurgence des cas confirmés de coronavirus, qui a mis un frein aux espoirs de Wall Street d’une reprise économique relativement rapide, pousse les investisseurs à se tourner vers le métal qui a longtemps été considéré comme un havre de sécurité pour les richesses en période de turbulences.
  • Les tensions entre la Chine et les États-Unis sont un autre facteur qui pousse les investisseurs vers l’or. Washington et Pékin avaient conclu un accord commercial de première étape en janvier, mais les tensions entre les deux nations se sont à nouveau exacerbées, ce qui a suscité de nouvelles inquiétudes quant à la possibilité que les deux plus grandes économies du monde imposent des droits de douane sur leurs produits respectifs.
  • L’or est aussi considéré par beaucoup comme un moyen de se protéger contre une baisse du dollar américain. Le billet vert est à son plus bas niveau par rapport au franc suisse depuis plus de cinq ans. À noter également qu’un dollar plus faible rend l’or moins cher pour les investisseurs qui achètent dans d’autres devises, car son prix est fixé en dollars.
  • Les bons du Trésor sont habituellement une autre valeur refuge chère aux investisseurs. Mais, actuellement, en raison des taux d’intérêt particulièrement faibles, un bon du Trésor 10 ans ne rapporte que 0,58 %. Si l’on tient compte de l’inflation, les investisseurs perdent probablement leur pouvoir d’achat en détenant un bon du Trésor aussi longtemps. En comparaison, l’or est plus attrayant.
  • Les investisseurs craignent aussi que le déficit historique ne cause de l’inflation et l’or a toujours été considéré comme un bon moyen de s’en préserver.
  • Finalement, le fort rebond du marché par rapport à ses plus bas niveaux de mars fait paraître les actions chères par rapport aux bénéfices. Sur la base des bénéfices à 12 mois, le S&P 500 se négocie à une prime de 50 % par rapport à sa moyenne sur 20 ans. Cela rend probablement un actif comme l’or plus attrayant, même si les actions continuent de se redresser, a déclaré Sam Stovall, stratégiste en chef des investissements chez CFRA.