Bouton 15e
 
See also Investment Executive Mercredi 23 juillet 2014 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com
PERSPECTIVE RETRAITE

Planifier la retraite, mais pour combien de temps?

OUTILS
Envoyer à un ami

Envoyer à un ami

Imprimer
Nous écrire
Bookmark and Share

Qu'est-ce qui constitue une durée raisonnable de décaissement à la retraite? Est-ce que l'espérance de vie représente une donnée valable à être utilisée dans ce contexte? Pas toujours pour le particulier!

 

Planifier le décaissement de ses actifs

De nos jours, un nombre croissant de particuliers devra compter majoritairement sur ses propres économies, qu'il s'agisse de REER, CELI, immobilier ou investissements non-enregistrés, pour financer ses revenus de retraite. Dans un tel contexte, une question à laquelle sera confronté le particulier sera essentiellement : pour combien de temps planifier sa retraite?

Afin d'outiller les particuliers et les intervenants face à cette question, l'Institut québécois de planification financière (IQPF) publie ses Normes d'hypothèses de projection. Rédigées et mises à jour annuellement par Nathalie Bachand, A.S.A., Pl. Fin., Martin Dupras, A.S.A., Pl. Fin., D. Fisc., et Daniel Laverdière, A.S.A., Pl. Fin., ces Normes sont disponibles dans leur intégralité sur le site de l'IQPF

Espérance de vie et durée raisonnable de décaissement
Toute projection de retraite illustrant le décaissement des épargnes devra tabler sur l'espérance de vie du particulier. Il est donc normal d'utiliser une table de mortalité. Historiquement, l'espérance de vie était fréquemment utilisée comme cible pour l'épuisement du capital.

En quoi consiste cette espérance de vie? L'espérance de vie corresponds essentiellement l'âge auquel 50% des membres d'un groupe homogène (âge atteint, sexe) seront statistiquement morts. Il s'agit donc d'une donnée d'une grande importance pour l'administration des régimes de retraite mais qui s'applique difficilement à un seul individu.

En effet, le fait d'utiliser l'espérance de vie du particulier comme date cible d'épuisement de ses actifs comporte un certain risque. Statistiquement, 50 % des gens dépasseront cet âge. Si 50 % des particuliers survivaient à leur capital, cela impliquerait qu'une planification de retraite basée strictement sur l'espérance de vie, aurait 50% de probabilités de ne pas tenir la route. Le particulier survivrait à son capital une fois sur deux.

La durée raisonnable de décaissement

Ce tableau présente et compare, à différents âges pour des hommes (H) et pour des femmes (F), l'espérance de vie et la durée raisonnable de décaissement. Cette dernière durée correspond à l'âge auquel 75% des membres d'un groupe homogène (âge atteint, sexe) sont morts. Il semble donc plus prudent de planifier la retraite en utilisant la Durée raisonnable de décaissement plutôt que l'espérance de vie.

Le risque de survie

Il peut paraître étonnant, voire trop prudent, de planifier sur de si longues périodes de temps. Cette prudence découle du fait qu'à la retraite, un des principaux risques financiers qui guette le particulier, sans régime de retraite à prestations déterminées (PD), demeure la survie. Il peut paraître contre-intuitif de considérer le risque de survie mais ce risque demeure bien réel.

La préparation de projections de retraite va fréquemment s'avérer très sensible aux hypothèses de calcul utilisées. L'utilisation des Normes présentées ici permettra notamment de respecter l'obligation de méthode à laquelle le conseiller est habituellement soumis.

Photo Bloomberg

 

Chroniques précédentes
Liberté 68? - 19.12.2012
La valeur d'un volet flexible à un régime PD - 24.10.2012
Pour combien d'années doit-on planifier la retraite? - 26.09.2012
Retraite et divorce ne font pas toujours bon ménage - 29.08.2012
Besoins de revenus à la retraite : le 70% est-il pertinent? - 01.08.2012
Le point sur le fractionnement - 04.07.2012
Combien vos clients devraient-ils épargner? - 06.06.2012
Un outil pour y voir plus clair - 09.05.2012
Une ponction de 13 000 $ - 11.04.2012
Modifications au RRQ : des impacts sur vos recommandations - 07.03.2012
Sécurité de la vieillesse : beaucoup de bruit pour rien - 15.02.2012
a.s.a., Pl.Fin., D.Fisc.

Affilié de l'IQPF, Martin Dupras dirige sa propre entreprise, ConFor financiers inc., qui prodigue, tant sous base collective que sous base individuelle, des conseils et de la formation en planification financière. Son expertise principale est la retraite ainsi que les éléments qui l'entourent (régimes de retraite, fiscalité, investissement, gestion de l'épargne et du risque).

Très actif au sein de l'Institut québécois de planification financière, M. Dupras y est formateur depuis plus de 10 ans, il y a été rédacteur de la chronique Retraite et est co-auteur du module Retraite de la Collection et des Normes d'hypothèses de projection. Il est présentement président sortant de cet organisme.

Suivez-nous sur Linked In

Indices boursiers

Symbole Cours $ Variation $ Variation
S&P/TSX Composé 15394.38 79.25  
NASDAQ Composé 4473.69691 17.68074  
Dow Jones Industriel 17086.63 -26.91  
S&P 500 1987.03 3.5  
Can. Dollar .9321 .0007  
Mis à jour aux 15 minutes