Finance et investissement - Fonds Tonus Partenaires : un premier trimestre positif
Concours
 
See also Investment Executive Lundi 20 novembre 2017 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com

Fonds Tonus Partenaires : un premier trimestre positif

Envoyer à un ami

Lancé au début de l'année 2016 par la firme de gestion de portefeuille montréalaise Tonus Capital, le fonds Tonus Partenaires, un fonds commun pour investisseurs qualifiés, a enregistré une performance positive à son premier trimestre.


Le rendement du fonds Tonus Partenaires pour les trois premiers mois de l'année 2016 a été de 0,46 %, 1,65 $ et 2,61 %, respectivement. L'investissement minimal pour accéder au fonds est de 25 000$ et le fonds peut être enregistré (REER et CÉLI) ou non.

« Le marché a été plutôt volatil au premier trimestre, ce qui nous a donné des opportunités. Nous avons amorcé l'année avec presque 30% de liquidité et au début février, lorsque les marchés ont baissé de 10%, nos liquidités sont tombées sous la barre du 10%. Il faut dire que la baisse du marché a mené certains des titres figurant sur notre liste de recherche à notre prix cible, et lorsque le marché a remonté, certains titres ont atteint leur potentiel et nous les avons revendus », raconte Philippe Hynes, propriétaire et président de Tonus Capital.

« Nous avons fait quelques bons coups et quelques moins bons coups, mais pour l'ensemble, ça a bien débuté. Il est rare que l'on transige autant que ça, mais il est aussi plutôt rare que les marchés bougent autant. Au final, nous avons terminé le premier trimestre avec 30% de liquidité », ajoute-t-il.

Basé sur le potentiel de rendement à long terme, le gestionnaire du fonds a recours à un style très fondamental. « Nous concentrons nos énergies à bien comprendre les entreprises dans lesquelles nous investissons, plutôt que de spéculer sur les mouvements à court terme des marchés ou de l'économie, explique Philippe Hynes. Chez Tonus Capital, nous effectuons toute notre recherche et nous concentrons nos efforts à dénicher des sociétés dont les actions se négocient en dessous de leur valeur intrinsèque. »

Bien que le fonds soit relativement concentré en terme de positions, soit entre 15 et 25 titres canadiens et américains, Philippe Hynes estime que ce nombre est suffisant pour offrir de la diversification de manière à limiter les risques dans le cas où un secteur irait moins bien. De même, il croit que « ce nombre de positions permet aux titres dont le poids est plus important, d'avoir un impact positif en cas de bonne performance ».

Rendre la solution accessible

La structure du fonds Tonus Partenaires repose sur celle de la solution Composé Tonus, créée en octobre 2007. L'actif de Tonus Capital a connu une progression de 15 % au cours de l'année 2015, pour atteindre un sommet de 70 M$ au 31 décembre. La firme gérait un actif de 50 M$ à la fin de l'année 2013. Ces résultats ont contribué à la sélection de Philippe Hynes en 2015 en tant que lauréat du Top 25 dans la catégorie «Moins de 40 ans».

« Mon objectif pour le début de l'année 2016 était de mettre le nouveau fonds en place et de mener à bien le transfert des clients entre la solution et lui. J'anticipais que ça soit assez compliqué et ce le fut. La transition a exigé beaucoup de suivi afin de s'assurer que le nombre d'actions soit le bon et que l'argent corresponde lorsque les comptes transitaient d'une institution financière à l'autre, raconte Philippe Hynes. Nous voulions aussi être très transparents avec nos clients, alors nous avons multiplié les communications avec eux en cours de route. »

Selon Philippe Hynes, l'ouverture du fonds a permis d'intégrer « plusieurs clients qui étaient en attente de la nouvelle formule depuis l'automne ».

« Aux fins de l'impôt, le nouveau fonds est beaucoup plus simple pour les clients, alors que l'ancienne solution était beaucoup plus lourde à cet égard, notamment en raison de la présence d'actions américaines qui exigeait de la part du client un travail de conciliation. Maintenant, le gain en capital et la distribution seront calculés par l'administrateur et les clients vont recevoir un feuillet à la fin de l'année », explique-t-il.

La structure de frais du fonds comprend un frais de base de 1 % et un frais de performance correspondant à 15% du montant positif obtenu, le cas échéant, entre la valeur liquidative et le seuil d'application du frais de performance à la date d'évaluation. Le seuil d'application du frais de performance correspond initialement à 6% au-dessus du prix initial de souscription. Par la suite, le montant est ajusté de façon à ce qu'il corresponde à 6% au-dessus de la valeur liquidative par unité au moment du dernier versement du frais de performance. Ce frais est calculé et couru sur une base mensuelle et payable annuellement ou lors de la vente de parts.

Pour l'instant, le nouveau fonds est offert aux investisseurs qui souscrivent directement par l'intermédiaire de Tonus Capital, qui est inscrit au Québec, en Ontario et en Alberta. La prochaine étape consiste à le rendre disponible sur la plateforme FundSERV afin de bénéficier d'une distribution externe.

« La solution Composé Tonus a un historique de rendement positif de huit ans et les courtiers le savent. Plusieurs courtiers ont déjà signifié leur intérêt envers le nouveau fonds alors j'étudie la question. Si j'obtiens l'intérêt d'un nombre suffisant de courtiers et que les banques se montrent prêtes à inscrire le fonds sur leur plate-forme, j'irai assurément de l'avant, mentionne Philippe Hynes. Le produit est relativement simple et n'a pas recours à des algorithmes complexes. Aussi, en terme de risques, le fonds se trouve en bas de l'échelle, ce qui pourrait accentuer son intérêt de la part de tous ces intermédiaires. »

L'initiative suivante consisterait à lancer un deuxième fonds. « Nous savons maintenant comment cela fonctionne. Il est certain que c'est la mise sur pied du premier fonds qui est le plus cher. L'investissement pour les suivants en terme légal, d'enregistrement, d'administrateur, de gardien de valeur, revient moins cher que le premier ».

D'ici un an, Philippe Hynes estime qu'un autre gestionnaire de portefeuille senior pourrait se joindre à Tonus Capital afin de gérer cet autre produit complémentaire.
SUR LE MÊME SUJET La volonté d'entreprendre - 16.02.01
Philippe Hynes, candidat de moins de 40 ans de l'année 2015 - 16.02.03