Finance et investissement - Six conseils pour mieux réseauter
Concours
 
See also Investment Executive Lundi 21 août 2017 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com

Six conseils pour mieux réseauter

Envoyer à un ami

DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES – Une grande partie du succès en affaires s’explique par la capacité de quelqu’un à créer une impression positive chez les autres. Pour ce faire, on peut utiliser les médias sociaux, mais on peut aussi se tourner vers un moyen plus classique : le réseautage traditionnel.

Selon Jean-Pierre Lauzier, conférencier, formateur et expert-conseil chez JPL Communications, le réseautage traditionnel se définit comme suit : « Ce sont toutes les interactions humaines directes que vous avez [...] (et) consiste en l'influence réciproque existant entre vous-mêmes et toutes les personnes avec lesquelles vous communiquez. Cest l'essence même de votre propre réseau de contacts. »

Le conférencier détaille le réseautage en six étapes simples.

1- Développer ses aptitudes à rencontrer : la personne qui veut réseauter doit se préparer comme un comédien avant une performance. Il doit être prêt mentalement à aller au-devant des gens et ne pas rester en arrière.

2- Un objectif, c'est toujours utile : avant d'entrer en scène, on devrait toujours déterminer précisément ce qu'on attend d'un événement. Par exemple : ce soir je vais avoir parlé à dix nouvelles personnes différentes.

3- Ne pas avoir peur des inconnus : lorsqu'on arrive dans un endroit où beaucoup de gens discutent entre eux, il peut être intimidant d'essayer de se joindre à une conversation. Une sensation de peur ou de gêne est donc normale. Toutefois, il faut se diriger immédiatement vers une personne avec qui on peut entamer une conversation sans attendre que quelqu'un que l'on connaît déjà ne fasse son apparition.

4- Être curieux : il est préférable de commencer en se présentant et en expliquant brièvement quel est notre travail. Ensuite, on devrait se mettre à questionner gentiment son interlocuteur sur ses propres occupations et sur l'entreprise pour laquelle il travaille.

« Après quelques minutes, votre interlocuteur voudra également vous connaître et il pourrait vous poser quelques questions, conseille Jean-Pierre Lauzier. Répondez brièvement et directement à ses questions et revenez à la charge avec d'autres questions. »

5- Gérer son temps : idéalement, on devrait consacrer entre 10 et 15 minutes à chaque personne rencontrée. Il est préférable d'éviter de passer une grande partie de son temps avec une seule personne.

6- Faire un suivi : échanger ses cartes professionnelles, c'est bien, envoyer un courriel, c'est mieux! « La confiance entre deux personnes augmente en fonction du nombre de communications positives qui se sont établies entre elles », conclut Jean-Pierre Lauzier.