Finance et investissement - Risque de survie
Concours
 
See also Investment Executive Dimanche 24 septembre 2017 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com
PERSPECTIVE RETRAITE

Risque de survie

Envoyer à un ami

ZONE EXPERTS - Une projection de revenus de retraite se base sur un grand nombre d'éléments. Actifs du client, sa situation familiale et fiscale, ses droits acquis au titre de régimes de retraite privés et/ou publics, les hypothèses de rendement et d'inflation constituent quelques-uns de ces éléments. La durée de projection représente fréquemment un élément central de ces projections.


Risque de survie

Il apparaît parfois contre-intuitif de parler de risque de survie. Les risques de marchés, d'inflation, de coûts de santé apparaissent fréquemment plus importants. Toutefois, le particulier dont une part importante des revenus de retraite proviendra de ses propres actifs devra se soucier du risque de survie. C'est-à-dire le risque de survivre à son capital, d'épuiser celui-ci.

Espérance de vie et durée raisonnable de décaissement

Historiquement, on a longtemps utilisé l'espérance de vie pour établir le moment où le capital retraite s'épuisait dans les projections. L'espérance de vie est une donnée statistique qui se base sur un âge futur auquel 50% des membres d'un groupe homogène (âge atteint, sexe) seront décédés. Par exemple, si on avance que l'espérance de vie d'un homme de 65 ans est de 24 ans, cela signifierait que sur un groupe de 1000 hommes de 65 ans observés aujourd'hui, 50%, donc 500, devraient être décédés à 89 ans. Si l'on planifiait la retraite d'un enfant naissant, ce qui est quand même assez rare (!), on utiliserait l'espérance de vie à la naissance. Un tel exercice, assez théorique, aurait peu de valeur, voila pourquoi on analysera plutôt ici l'espérance de vie du particulier qui a atteint l'âge de 65 ans.

Toutefois, utiliser l'espérance de vie du particulier comme date cible d'épuisement des actifs implique un certain risque en raison du fait que, statistiquement, 50 % des gens dépasseront cette durée. Si 50 % des particuliers survivaient à leur capital, cela impliquerait qu'une planification de retraite tablant sur l'espérance de vie aurait 50% de probabilités de ne pas tenir la route. La survie constitue donc réellement un risque financier à considérer pour la retraite.

Pour pallier ce risque, la pratique prudente sera d'ajouter quelques années à l'espérance de vie du particulier. Cette nouvelle durée constitue la durée raisonnable de décaissement. Elle représente essentiellement un âge auquel 75% (et non 50%) des membres d'un groupe homogène (âge atteint, sexe) seront décédés. Une planification de retraite tablant sur la durée raisonnable de décaissement plutôt que sur l'espérance de vie n'aurait que 25% des probabilités de ne pas tenir la route, donc 75% de tenir la route.

Normes de l'IQPF

L'Institut québécois de planification financière présente ces données, espérance de vie et durée raisonnable de décaissement pour différents âges dans les Normes d'hypothèses de projections.

Coût de cette prudence

Il semble donc pertinent (et prudent) d'utiliser la Durée raisonnable de décaissement plutôt que l'Espérance de vie mais cette pratique à un coût. Imaginons un homme de 65 ans qui possède un capital REER de 250 000 $ et qui vise en tirer un revenu uniforme. Un utilisant un rendement annuel de 3,90%, il pourrait toucher un revenu annuel de 16 229 $ jusqu'à 89 ans (son espérance de vie). S'il vise toucher un revenu annuel pour toute la Durée raisonnable de décaissement, soit jusqu'à 94 ans, il pourra tirer un revenu annuel de 14 546 $ de ses actifs. Dans ce cas-ci, le coût de cette prudence s'avère donc être une diminution de revenus annuelle de l'ordre de 1 683 $ ou 11,6%.

En conclusion

Le décès constitue évidemment un risque, mais au moment de la retraite, la survie (ou la trop longue survie) constitue également un risque à gérer.

Martin Dupras, a.s.a., Pl.Fin., M.Fisc, ASC
ConFor financiers inc.
Août 2017

Chroniques précédentes
Rachat de service passé - 12.04.2017
PSV : le jour de la marmotte? - 15.03.2017
Cinq questions à aborder avec le client en prévision de la retraite - 15.02.2017
Évolution du RRQ et de la PSV - 18.01.2017
RRQ : Principaux paramètres 2017 et changements à l'horizon? - 14.12.2016
Modifications au RREGOP (et autres régimes de l'état) - 16.11.2016
Accord sur la bonification du RPC - 19.10.2016
Deux impacts de la Loi 29 sur les régimes de retraite (Projet de loi 57) - 21.09.2016
Les (très) nombreuses limites fiscales à l'épargne retraite enregistrée - 27.07.2016
L'IQPF publie ses Normes d'hypothèses pour 2016 - 29.06.2016
Toucher la rente du RRQ à 60 ans tout en travaillant - 01.06.2016
La rentabilité des fonds de travailleurs examinée - 04.05.2016
La rentabilité du supplément à la rente de retraite du RRQ - 06.04.2016
Travailler une année de plus: est-ce rentable? - 09.03.2016
Évolution des paramètres retraite depuis la réforme de 1990 - 10.02.2016
Relation entre la santé financière et l'espérance de vie - 13.01.2016
Régime des rentes du Québec: principaux paramètres 2016 - 09.12.2015
La complexification de l'environnement légal des régimes de retraite - 11.11.2015
Changement important dans le calcul des valeurs de transfert de régimes de retraite - 14.10.2015
Le Régime de retraite de la province de l'Ontario démystifié - 16.09.2015
Valeur de l'amélioration au CELI - 19.08.2015
Serons-nous en mesure de maintenir notre niveau de vie à la retraite? - 22.07.2015
Modifications législatives entourant les régimes à prestations déterminées - 29.06.2015
L'IQPF publie ses Normes d'hypothèses pour 2015 - 27.05.2015
Changements des barèmes de retraits minimums du FERR - 29.04.2015
Versement des rentes gouvernementales à l'étranger - 25.03.2015
Divorce imminent et retraite rapprochée : un mélange dangereux - 25.02.2015
Reporter la PSV : quand et pourquoi? - 28.01.2015
RRQ - Principaux paramètres 2015 - 17.12.2014
Nouvelles tables de mortalité au Canada : un petit traité sur l'espérance de vie - 19.11.2014
REER et fiducie de prestations à vie - 22.10.2014
Régimes de retraite : une bonne nouvelle qui en déçoit plusieurs - 24.09.2014
Les Québécois épargnent de moins en moins pour la retraite - 27.08.2014
Le leg du REER à l'enfant handicapé - 30.07.2014
Fractionnement des revenus de retraite : quoi de neuf? - 02.07.2014
Décisions REER post-mortem - 03.06.2014
L'IQPF publie ses Normes d'hypothèses pour 2014 - 07.05.2014
La RRQ est en bonne santé - 09.04.2014
Transfert de la valeur d'un régime PD déficitaire - 12.03.2014
Évolution des paramètres retraite depuis la réforme de 1990 - 12.02.2014
Le RVER 101 - 15.01.2014
Sommes immobilisées et décès - 04.12.2013
REER et supplément de revenu garanti - 06.11.2013
Sensibilité des projections aux hypothèses - 09.10.2013
Retour sur la rente longévité - 11.09.2013
Les Canadiens prêts pour la retraite? - 14.08.2013
Les risques associés aux régimes de retraite - 17.07.2013
RRQ et PSV : on reporte ou pas? - 18.06.2013
Mettez vos Normes à jour! - 22.05.2013
Rente longévité : une « excellente idée » - 24.04.2013
Tour d'horizon des régimes de retraite - 26.03.2013
Planifier la retraite, mais pour combien de temps? - 27.02.2013
La priorité du conjoint sur le régime de retraite au décès - 23.01.2013
Liberté 68? - 19.12.2012
Évaluer le passif retraite de l'individu - 21.11.2012
La valeur d'un volet flexible à un régime PD - 24.10.2012
Pour combien d'années doit-on planifier la retraite? - 26.09.2012
Retraite et divorce ne font pas toujours bon ménage - 29.08.2012
Besoins de revenus à la retraite : le 70% est-il pertinent? - 01.08.2012
Le point sur le fractionnement - 04.07.2012
Combien vos clients devraient-ils épargner? - 06.06.2012
Un outil pour y voir plus clair - 09.05.2012
Une ponction de 13 000 $ - 11.04.2012
Modifications au RRQ : des impacts sur vos recommandations - 07.03.2012
Sécurité de la vieillesse : beaucoup de bruit pour rien - 15.02.2012
a.s.a., Pl.Fin., M.Fisc.

Affilié de l'IQPF, Martin Dupras dirige sa propre entreprise, ConFor financiers inc., qui prodigue, tant sous base collective que sous base individuelle, des conseils et de la formation en planification financière. Son expertise principale est la retraite ainsi que les éléments qui l'entourent (régimes de retraite, fiscalité, investissement, gestion de l'épargne et du risque).

Très actif au sein de l'Institut québécois de planification financière, M. Dupras y est formateur depuis plus de 10 ans, il y a été rédacteur de la chronique Retraite et est co-auteur du module Retraite de la Collection et des Normes d'hypothèses de projection. Il a également été président du conseil de cet organisme.

Suivez-nous sur Linked In