Finance et investissement - Oui, une récession pourrait frapper le Canada
Concours
 
See also Investment Executive Samedi 20 janvier 2018 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com
GESTION DU PASSIF

Oui, une récession pourrait frapper le Canada

Envoyer à un ami

ZONE EXPERTS – Le Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) a annoncé de nouvelles règles affectant davantage la souscription des prêts hypothécaires résidentiels. Il y a déjà un an, nous faisions face à de nouvelles règles sur les prêts assurés (généralement des prêts accordés aux acheteurs ayant une mise de fonds inférieure à 20%). Cette fois-ci, même les acheteurs ayant une mise de fonds supérieure à 20% seront soumis aux « stress tests ».


Plus précisément, on veut surtout s'assurer que les acheteurs puissent se qualifier advenant une éventuelle hausse de taux de 2%, suivant leur terme consenti de 5 ans. Présentement, les taux hypothécaires fixes de 5 ans se situent entre 3.09% et 3.39%. Par conséquent, suivant les nouvelles règles, le taux de qualification deviendra alors 5.09% à 5.39%, ce qui s'avère d'ailleurs plus élevé que celui de 4.99% requis pour un prêt assuré.

Ces nouvelles règles seront en vigueur dès l'année prochaine.

À notre avis, ceci aura pour effet de limiter le nombre d'achats des maisons haut de gamme destinées à des acheteurs plus nantis et entraînera un impact direct sur le roulement de l'économie.

Par ailleurs, le gouverneur de la Banque du Canada (BdC) a une fois de plus modifié son discours lors de l'annonce des taux le 25 octobre dernier. Il a réalisé que l'annonce de changement de la politique monétaire fait en juin dernier a propulsé le dollar canadien à la hausse. Cette situation causera assurément une diminution de la croissance des exportations et affectera à la croissance du PIB. De plus, celle-ci a fait augmenter les taux d'intérêts hypothécaires depuis le mois de juillet. Une hausse qui a affecté négativement l'immobilier et la consommation des ménages plus sensibles à l'augmentation des taux en raison de leur taux d'endettement élevé. Bref, il s'agit là des craintes que nous avions évoquées précédemment alors que nous avions clairement exprimé qu'à notre avis, ces deux augmentations de taux d'intérêt étaient une erreur de politique monétaire.

Nous croyons fermement que le taux d'endettement élevé, combiné à la hausse des taux hypothécaires ainsi qu'à la restriction de la qualification hypothécaire, affectera négativement les ventes de maisons. L'immobilier étant un moteur important de la croissance économique des cinq dernières années, cette décision provoquera à elle seule un ralentissement de l'économie.

De plus, tel qu'expliqué auparavant, plusieurs emprunteurs ne pourront plus se qualifier avec les nouveaux critères hypothécaires et seront otages de leur institution financière lorsque viendra le temps de renouveler leur prêt. En effet, si leur institution financière est consciente qu'ils ne peuvent se qualifier ailleurs, elle ne se sentira pas obligée d'offrir un bon escompte sur le taux affiché pour le renouvèlement. Ceci se traduira par une augmentation importante du taux hypothécaire au renouvèlement. Les emprunteurs n'auront d'autres choix que de restreindre leur consommation ailleurs.

En dernier lieu, nous anticipons également une baisse des exportations suite à la force du dollar canadien et la menace du protectionnisme du président américain. Tous ces facteurs pourraient faire en sorte que l'économie canadienne sera définitivement ralentie et fort probablement en récession d'ici 6 à 18 mois.

Bref, la conséquence de tout cela sera une baisse du taux d'escompte, avantageant, par le fait même, les emprunteurs ayant un taux variable.

Chroniques précédentes
Sensibilisez vos clients à l’importance du courtier hypothécaire dans la gestion du passif - 12.06.2017
Faire du lobbying auprès du gouvernement! - 15.05.2017
Le taux variable vous rend frileux? Voici de quoi vous faire changer d'idée! - 17.04.2017
Faire appel à un courtier hypothécaire est plus pertinent que jamais - 20.02.2017
De nouveaux changements à venir! - 23.01.2017
Les ingrédients sont présents pour une tempête parfaite - 19.12.2016
Lire entre les lignes en analysant les nouvelles règles hypothécaires - 21.11.2016
Hypothèques pour les travailleurs autonomes : les règles se resserrent! - 26.09.2016
Les prêteurs virtuels sont-ils risqués? - 29.08.2016
L'hypothèque inversée démystifiée - 01.08.2016
Cinq raisons de référer vos clients à un courtier hypothécaire indépendant - 04.07.2016
Peut-on être exempté de la taxe de bienvenue? - 07.06.2016
Hypothèque: 10 facteurs à examiner - 06.06.2016
Hypothèque: qu'est-ce qui devrait influencer votre client? - 09.05.2016
Critères d'une approbation hypothécaire - 11.04.2016
Bien conseiller son client : économiser sur la prime d'assurance hypothécaire - 14.03.2016
Les pénalités associées au remboursement anticipé démystifiées - 08.02.2016
Régime hypothécaire corporatif: un nouveau bénéfice au profit des employés - 07.12.2015
Hypothèque: certaines stratégies à envisager - 19.10.2015
Déduire les intérêts d'une hypothèque des impôts de son client - 24.08.2015
Consolidation de dette: c'est le moment ou jamais - 01.06.2015
Président et chef de la direction
  • Peter Tsakiris
  • Président et chef de la direction
  • Services financiers Whitemont
  • ptsak@whitemont.com

Services Financiers Whitemont propose une gamme complète de services financiers à un cercle sélect de conseillers financiers dans la gestion de patrimoine, la gestion du risque et la gestion du passif. Tous les conseillers retenus par Peter Tsakiris reçoivent une formation professionnelle incluant des stratégies de mentorat et de développement de carrière, une mise à jour des plus récentes stratégies et concepts disponibles, une compilation de plans financiers pour leurs clients, des services transactionnels, des services à la clientèle, du soutien administratif ainsi que la planification de leur relève.

Peter Tsakiris est Courtier Hypothécaire Agréé auprès de Planiprêt, Agence Hypothécaire. 

Suivez-nous sur Linked In