webinaire
 
See also Investment Executive Samedi 20 décembre 2014 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com

Norbourg : Éric Asselin accusé de faillite frauduleuse

Envoyer à un ami

nouvelle vedette

L'ancien bras droit de Vincent Lacroix, Éric Asselin, est accusé d'avoir présumément fait une faillite frauduleuse de près d'un million de dollars, en novembre 2007.

La Gendarmerie royale du Canada de Québec, en collaboration avec le Bureau du surintendant des faillites (BSF), a mené l'enquête relativement à cette fraude présumée.

« L'enquête a démontré qu'Éric Asselin aurait commis une fraude de près d'un million $ grâce à l'utilisation de prête-noms ainsi qu'en cachant ses revenus et autres sommes d'argent à ses créanciers. De plus, il aurait fait de fausses déclarations lors des procédures civiles de sa faillite », lit-on dans le communiqué de la GRC.

Éric Asselin, 42 ans, de Québec, fera donc face à des accusations criminelles. Rappelons qu'en échange de ses témoignages àl'Autorité des marchés financiers (AMF) et à la Gendarmerie royale du Canada (GRC), Éric Asselin avait obtenu la garantie que les informations qu'il fournissait ne seraient pas utilisées contre lui.

Malgré cette garantie d'immunité, Éric Asselin n'était pas au bout de ses peines, au début de 2008. Il devait encore faire face au syndic RSM Richter, qui lui réclamait 830 000 $ au nom des investisseurs de Norbourg. S'ajoutaient l'Agence du Revenu du Canada, créancier à hauteur de 240 000 $, et Revenu Québec, qui réclamait 80 000 $ en arrérages d'impôts.

Éric Asselin comparaîtra le 10 janvier prochain au palais de justice de Québec pour répondre à une accusation de fraude.
SUR LE MÊME SUJET Éric Asselin se contredit au fil de ses témoignages - 08.04.01
Norbourg : les investisseurs floués pourraient récupérer davantage - 11.10.20
Norbourg : Jean Cholette et Serge Beugré écopent d'une peine de huit ans - 11.09.30
Temple de la renommée

Indices boursiers