Finance et investissement - RBC veut apaiser les craintes de la génération du Millénaire
Concours
 
See also Investment Executive Vendredi 15 décembre 2017 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com

RBC veut apaiser les craintes de la génération du Millénaire

Envoyer à un ami

RBC Gestion mondiale d'actifs offre une stratégie de répartition d'actifs inhabituelle pour la génération du Millénaire dans le cadre du lancement de ses nouveaux fonds à échéancier.


L'approche traditionnelle adoptée par les fonds à échéancier pour les portefeuilles de retraite consiste à commencer par une participation aussi élevée que possible aux actions, puis à la réduire graduellement à mesure que l'investisseur approche de la retraite. Elle part du principe que plus la retraite est lointaine, plus la tolérance à la volatilité liée aux actions est élevée.

C'est l'approche généralement adoptée par les portefeuilles de retraite RBC annoncés le 12 décembre, dont les actifs sous-jacents sont des produits appartenant aux familles de fonds RBC et PH&N. Les dates cibles des sept portefeuilles de fonds de fonds, qui sont conçues pour correspondre à la date de retraite prévue des investisseurs, oscillent entre 2020 et 2050, par tranches de cinq ans.

C'est le fonds ayant la plus longue échéance, le Portefeuille de retraite 2050 RBC, qui s'écarte le plus de la trajectoire descendante traditionnelle d'un fonds à échéancier. Ce portefeuille, conçu pour les membres de la génération du Millénaire qui sont à plus de trente ans de la retraite, commence par une affectation aux actions relativement modeste de 50 %, l'autre moitié étant investie dans les titres à revenu fixe et, dans une moindre proportion, dans des titres du marché monétaire.

Mais au lieu de diminuer progressivement, la composante en actions du portefeuille 2050 prendra de l'importance. La participation cible aux actions sera de 62 % d'ici 2020 et augmentera à 65 % d'ici 2025. Ce niveau sera maintenu jusqu'en 2040. Par la suite, une trajectoire descendante portera la participation cible aux actions à 52 % en 2045 et atteindra 40 % d'ici la date d'échéance de 2050.

Comme l'explique RBC GMA, la participation aux actions plus faible au cours des premières années du Portefeuille de retraite 2050 est destinée à initier les investisseurs débutants au concept de risque et de rendement.

La courbe de progression de RBC repose sur l'hypothèse d'un individu qui commence à investir à l'âge de 30 ans et qui veut prendre sa retraite à 65 ans, et qui effectue des cotisations d'épargne-retraite pendant 35 ans d'emploi. La situation personnelle réelle de chaque individu, bien entendu, pourrait énormément varier.

Pour les membres de la génération du Millénaire qui débutent dans l'industrie du placement, RBC GMA cherche à établir un équilibre entre le besoin de croissance et la tolérance à la volatilité du marché. « À mesure qu'il acquiert de l'expérience dans les placements, l'investisseur sera en mesure de tolérer plus de risque, à tel point que sa participation cible en actions peut augmenter jusqu'à 65 % sur cinq ans, décrit le Prospectus. « Entre l'âge de 35 et 55 ans, l'investisseur aura une tolérance au risque correspondant à une participation cible en actions de 65 %. »

Les affectations des sept fonds à échéancier de RBC GMA présument que l'investisseur continuera à détenir le fonds pendant 10 ans après la retraite. Dans le cas du Portefeuille de retraite 2050 RBC destiné à la génération du Millénaire, la participation cible en actions diminuera à 32 % d'ici 2055 et à 25 % d'ici 2060.

Dix ans après la retraite, la répartition d'actifs de chacun des fonds à échéancier sera la même que celle d'un huitième nouveau fonds, Solution de revenu de retraite RBC. Les fusions auront lieu dans ce fonds 10 ans après l'arrivée à échéance des portefeuilles de retraite RBC.

Tous les portefeuilles de retraite sont offerts dans une série A sans frais d'acquisition, une série Conseillers moyennant des frais d'acquisition différés modérés pour les rachats effectués au bout de deux ans ou moins, et une série F pour les comptes à base d'honoraire. De plus, une série T5 à versement mensuel et une série FT5 vendue sur honoraires sont disponibles pour le Portefeuille de retraite 2020 RBC et le portefeuille Solution de revenu de retraite RBC. (Voir le tableau pour plus de détails.)

Pour les portefeuilles à plus longue échéance, les frais de gestion sont de 1,80 % pour la série A et la série Conseillers, et de 0,80 % pour la série F. Des réductions de frais entrent en vigueur cinq ans avant la date d'échéance. RBC facture des frais d'administration annuels de 0,05 % pour chaque portefeuille, qui couvrent la plupart des dépenses. Il n'y a pas de duplication de frais avec les fonds sous-jacents.

La gestionnaire principale des portefeuilles de retraite RBC est Sarah Riopelle, vice-présidente et gestionnaire de portefeuille principale des solutions de placement. Elle supervise aussi les Fonds de retraite CIBLE PH&N qui sont des fonds à échéancier distribués par l'intermédiaire des réseaux de courtiers à escompte et des courtiers de fonds communs de placement affiliés à Services de placement PH&N.

Les Fonds de retraite CIBLE PH&N suivent une courbe de progression traditionnelle accordant une plus grande part aux actions durant les premières années. Une autre différence entre les Portefeuilles de retraite RBC et les Fonds de retraite CIBLE PH&N est que ces derniers sont conçus pour rester actifs pendant 25 ans après leur date d'échéance.

 

SUR LE MÊME SUJET Comment ruiner une planification successorale - 16.12.05
BNI lance un fonds de revenu fixe géré par Bill Gross de Janus - 16.12.02
Les conseils ont un prix, mais quelle en est la valeur? - 16.11.30