Finance et investissement - Mawer lance un fonds de marchés émergents
Concours
 
See also Investment Executive Samedi 20 janvier 2018 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com

Mawer lance un fonds de marchés émergents

Envoyer à un ami

Satisfaite de la performance sur plusieurs années de son portefeuille théorique d'actions de marchés émergents, Gestion de Placements Mawer a lancé aujourd'hui du solide : le Fonds d'actions marchés émergents Mawer.


« Depuis 2012, nous gérons un portefeuille modèle de marchés émergents, un portefeuille hypothétique d'actions », a dit son gestionnaire principal Peter Lampert à Morningstar. « À la lumière de ces résultats, nous sommes convaincus de pouvoir bâtir un bon portefeuille de compagnies provenant exclusivement des marchés émergents. »

M. Lampert dit que la firme de Calgary puise dans son expérience du placement dans les marchés émergents par le biais du Fonds d'actions internationales Mawer et du Fonds d'actions mondiales Mawer. Par exemple, environ 15 % des avoirs du Fonds d'actions internationales Mawer sont investis dans des compagnies de marchés émergents.

Mawer, nommée Société de fonds de l'année par Morningstar en 2014, est dotée d'une équipe de recherche de 25 professionnels du placement situés à Calgary, Toronto et plus récemment à Singapour, où Mawer a ouvert une succursale en 2013.

« Notre équipe est déjà en train de parcourir le monde, ne laissant rien au hasard et dénichant des occasions de placement, dit M. Lampert. En tant qu'investisseurs à long terme, nous y voyons un potentiel, mais le lancement du fonds ne correspond pas à une mise dictée par l'attrait qu'exercent les marchés émergents à l'heure actuelle. »

Mawer applique la même stratégie de placement dans les marchés émergents qu'avec tous ses mandats, en privilégiant les équipes de direction exceptionnelles et l'achat d'actions aux évaluations attrayantes. « Nous accordons notre préférence aux compagnies de qualité qui peuvent laisser passer les orages, et nous nous attachons à les conserver pendant longtemps », dit M. Lampert.

Les avoirs du fonds seront basés sur le portefeuille modèle d'environ 80 actions, dont les 50 principales représentent une pondération de 80 %. Les titres seront choisis à partir des quelque 6 000 avoirs de l'Indice MSCI Marchés émergents ayant une capitalisation boursière de plus de 250 millions de dollars américains (M$ US).

L'approche purement ascendante du fonds en matière de sélection de titres diffère de celle utilisée par les gestionnaires qui adoptent une approche descendante et entament leur processus de placement en essayant de prédire les pays et les secteurs qui seront les plus performants.

« Le fonds aura l'air vraiment très différent de l'Indice MSCI Marchés émergents, dit M. Lampert. Il existe une vaste dispersion des rendements des compagnies et des actions dans cet univers de placement moins efficient », dit-il.

Le fonds Mawer se distinguera de son indice du fait par exemple que la firme n'aime pas investir dans les actions des banques chinoises propriétés d'État, qui comptent parmi les plus grandes compagnies des marchés émergents et sont communément détenues dans les fonds communs et les fonds négociés en bourse.

L'équipe de Mawer estime que ces banques sont en situation de conflits d'intérêts parce qu'elles ont aussi comme partie prenante l'État, et qu'il faut bien prendre soin de lui. « Nous essayons généralement d'éviter ce type de compagnies et d'investir dans de bonnes entreprises, gérées par des entrepreneurs et des dirigeants qui cherchent à en maximiser la valeur pour leurs actionnaires », dit M. Lampert.

Un exemple de société chinoise que M. Lampert aime bien est Tencent Holding. La compagnie possède plus de 800 millions d'usagers des médias sociaux et un excellent potentiel de croissance. Compte tenu du nombre de sites étrangers bloqués ou filtrés par les organismes de censure chinois, « c'est un avantage réel pour les compagnies locales comme Tencent, dit M. Lampert. Voilà une entreprise fantastique et nous nous réjouissons d'y investir à long terme. »

LIC Housing Finance, l'un des plus grands organismes de prêts hypothécaires en Inde, est un autre avoir de prédilection. « Comme vous pouvez l'imaginer, il existe une croissance exceptionnelle de l'urbanisation, de plus en plus de personnes se déplacent vers les villes et y achètent leur premier logement ou appartement. LIC Housing Finance est une marque fiable dotée d'un réseau de distribution dans le pays, et qui présente des occasions de croissance. »

BM&F Bovespa est la compagnie brésilienne exploitante de la Bourse dans ce pays. « C'est la seule bourse au Brésil et elle touche des honoraires chaque fois que quelqu'un achète ou vend une action. Elle est certainement volatile dans le marché boursier en général, mais sur une longue période, elle a démontré que c'était une entreprise rentable. C'est un monopole fantastique qui génère d'excellents flux de trésorerie. »

À titre de mise en garde, M. Lampert reconnaît que les marchés émergents pourraient devenir plus volatils que les marchés développés. Selon lui, le nouveau fonds est destiné aux investisseurs à long terme dont le degré de tolérance du risque est plus élevé, et il convient en tant que portion d'un portefeuille général équilibré. 

SUR LE MÊME SUJET Regain d'intérêt pour les pays émergents - 16.10.15
Deux fonds de marchés émergents à surveiller - 16.08.25
Pays émergents : un portrait toujours sombre - 15.01.15