Finance et investissement - iShares élargit sa gamme dans les stratégies à dividendes
Concours
 
See also Investment Executive Lundi 23 octobre 2017 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com

iShares élargit sa gamme dans les stratégies à dividendes

Envoyer à un ami

Des frais faibles pourraient aider à battre la piètre performance des FNB existants.


Avec le lancement d'une gamme de fonds iShares à dividendes de qualité, le chef de file du marché canadien des fonds négociés en bourse élargit son répertoire déjà considérable de FNB aux mandats axés sur les dividendes.

Par nécessité, pour éviter le « piège de rendement » des compagnies dont les rendements en dividendes atteignent des sommets élevés après le plongeon de leur cours boursier, toutes les stratégies à dividendes doivent être soumises à un filtre de qualité. C'est donc le cas des cinq derniers FNB promus par Gestion d'actifs BlackRock Canada.

Portant le nom de iShares Core MSCI quality-dividend ETF, ces FNB s'inscrivent dans le camp du bêta stratégique car ils pistent des indices fondés sur des règles. Les FNB canadien, américain et mondial ont été lancés le 13 juin à la Bourse de Toronto, et des versions couvertes contre les effets de devises pour les deux derniers fonds ont commencé à se négocier le 16 juin.

Le thème commun parmi les cinq nouveaux produits repose sur la création de portefeuilles de qualité élevée ayant des rendements en dividendes stables et supérieurs à la moyenne. Le processus adopte le filtrage en fonction de facteurs comme les rendements des capitaux propres, la variabilité des bénéfices, le ratio d'endettement et la performance des 12 derniers mois. L'objectif est d'exclure les compagnies qui versent des dividendes supérieurs à la moyenne mais dont les caractéristiques fondamentales pourraient se détériorer et les amener à réduire ou éliminer leurs dividendes.

La participation de chaque émetteur est plafonnée à 10 % pour le FNB de dividendes canadiens et 5 % pour les autres. Les indices pistés par les cinq FNB sont rééquilibrés deux fois par an, en mai et en décembre. Tous les indices excluent les fiducies de placement immobilier.

À l'ouverture des négociations des deux nouveaux FNB couverts contre la devise, BlackRock gèrera un total de 15 FNB investissant dans des actions ordinaires à dividendes et deux autres investissant principalement dans les actions privilégiées. À l'exception du FNB géré activement Dynamic iShares ETFs lancé en janvier, le reste des FNB à dividendes iShares adoptent des stratégies fondées sur des règles.

Est-ce qu'une compagnie de FNB offrant déjà sept FNB d'actions ordinaires à dividendes axés sur le bêta stratégique en a besoin de cinq autres? Peut-être. L'une des raisons pourrait être la performance en partie médiocre des FNB iShares dans ce type de placement. Parmi les six mandats distincts d'actions ordinaires à dividendes ayant un historique d'au moins trois ans, tous les FNB à l'exception du iShares S&P/TSX Canadian Dividend Aristocrats Index (CDZ), coté trois étoiles, affichent une Cote Morningstar inférieure à la moyenne pour leur rendement passé ajusté selon le risque.

Bien entendu, il reste à voir si la nouvelle gamme de FNB à dividendes sera plus performante. Mais ce qui est certain, c'est que les nouveaux FNB sont compétitifs sur le plan des prix, autant à l'externe qu'au sein de la gamme BlackRock elle-même.

Les frais de gestion, qui couvrent la plupart des dépenses d'exploitation, sont de 0,10 % pour le nouveau fonds canadien à dividendes et de 0,14 % et 0,20 % pour les FNB américain et mondial respectivement. Les deux FNB couverts contre la devise ne facturent pas de frais additionnels. Il n'y aura pas de duplication de frais si des FNB de BlackRock sont employés en tant qu'avoirs sous-jacents.

À ce niveau, les coûts plus faibles des nouveaux FNB constituent un obstacle plus facile à surmonter que ce qu'on a connu précédemment chez BlackRock. Par exemple, les frais de gestion du nouveau FNB à dividendes canadien sont deux fois moins chers que ceux de 0,20 % du iShares S&P/TSX Composite High Dividend Index (XEI). Parallèlement, le FNB à dividendes américain fait payer seulement la moitié des frais de gestion de 0,30 % du iShares U.S. High Dividend Equity Index (XHU).

Cette expansion de BlackRock portera son nombre total de FNB à près de 120, ce qui représente bien plus que n'importe quel autre fournisseur au Canada. Bien qu'une vaste gamme de produits soit justifiée pour un chef de file ayant 55,7 milliards $ en actifs sous gestion et une part de marché de 44 % (au 30 avril), l'abondance de choix peut rendre le tri fastidieux pour les investisseurs.

Puisque les cinq nouveaux FNB à dividendes ont été marqués du sceau « Core », que BlackRock utilise pour caractériser les produits de base à faibles coûts servant comme noyau pour les portefeuilles, ils figurent parmi les mandats de la compagnie à plus long terme, tout comme les FNB Dynamic iShares qui ont été lancés il y a moins de six mois. Toutefois, il serait logique pour BlackRock d'éliminer ou de fusionner plusieurs de ses FNB à dividendes à coûts plus élevés.

SUR LE MÊME SUJET Fonds Dynamique et iShares de BlackRock Canada lancent leur gamme de FNB gérés activement - 17.01.25
BlackRock Canada lance des FNB à volatilité minimale iShares - 16.04.11
BlackRock Canada modifie sa gamme de fonds iShares Core - 16.01.12