Finance et investissement - L'homme qui construit des relations
Concours
 
See also Investment Executive Samedi 25 novembre 2017 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com

L'homme qui construit des relations

Envoyer à un ami

1 2
nouvelle vedette
Martin Laprise

«D'ici quelques mois, je deviens actionnaire. C'est un des éléments qui montrent à quel point Yan fait partager le succès autour de lui. Il a confiance en son entourage et il croit aux personnes avec qui il travaille. Il montre la direction à suivre tout en donnant la marge de manoeuvre et l'autonomie qui font qu'on peut exploiter toutes ses possibilités», dit Lyne Lapointe, qui est devenue vice-présidente exécutive d'AFL en janvier dernier.

Plus de 1 G$

En 2017, AFL Groupe financier a dépassé la marque symbolique du premier milliard de dollars géré en fonds d'investissement, soit en fonds distincts et en fonds communs de placement.

«Depuis 2011, nous enregistrons une progression annuelle d'au moins 15 % de l'actif et des ventes de fonds d'investissement. Et en assurance de personnes, l'augmentation annuelle des primes émises est d'au moins 25 %», signale Yan Charbonneau.

À court et moyen termes, les objectifs de croissance annuelle sont de 15 % concernant l'actif et les ventes de fonds. Ils sont de 25 % en primes émises en assurance de personnes.

«Ces objectifs sont très réalistes, car le monde de l'assurance et de l'épargne recèle énormément de potentiel. D'une part, nous sommes relativement peu présents dans la région de Montréal et notre impact grandira au cours des prochaines années. D'autre part, le secteur commercial, à savoir le collectif et les stratégies d'investissement sophistiquées, est peu exploité. Les clients nous demandent d'être plus présents. La demande est forte», dit-il.

Vers les «grands risques»

Ce père de famille de trois jeunes enfants a déjà été un athlète de haut niveau en natation, s'entraînant une trentaine d'heures par semaine du temps de ses études à l'Université de Sherbrooke. Il dit se servir de l'esprit d'endurance propre à cette discipline sportive afin de franchir les diverses étapes qui rapprochent AFL de l'univers des grands agents généraux.

«Nous avons beaucoup de travail à accomplir, car il nous faut croître. D'ici cinq ans, je crois qu'il ne restera tout au plus, au Québec, que cinq grands agents généraux indépendants et trois grands agents généraux appartenant à des assureurs. Et nous serons parmi les cinq grands indépendants», dit-il.

Les objectifs de Yan Charbonneau ne s'arrêtent pas là. «D'ici 10 ans, AFL deviendra un agent général pancanadien. Notre croissance s'étendra au-delà du Québec, par acquisitions et de façon interne», dit-il.

Le patron d'AFL estime que les agents généraux devront aussi monter en gamme.

«Les ventes de produits d'assurance de personnes sur Internet vont s'accélérer. Les réseaux de distribution propriétaires des assureurs en tireront profit grâce à leurs ressources financières. Les grands réseaux de distribution indépendants pourront également tirer leur épingle du jeu, à la condition d'investir du temps et de l'argent en technologies de l'information. Quant à nous, les agents généraux indépendants, nous devrons développer notre capacité à gérer les grands risques. Personne n'ira acheter des protections d'assurance de sept chiffres sur le Web !» dit-il.

Le patron d'AFL entend suivre la voie des «grands risques» - d'au moins 50 000 $ en primes - tout en continuant à servir le marché des produits de masse.

Toutefois, ajoute-t-il, le marché de masse risque de rétrécir comme une peau de chagrin au cours des prochaines années en raison de l'inéluctable rouleau compresseur de la vente sur Internet. Que faire ?

«Malheureusement, bien des conseillers n'ont pas encore fait le saut vers le numérique. Mais je pense que nos investissements en technologies de l'information nous permettront d'aider les conseillers à faire face à ces défis», affirme Yan Charbonneau. À suivre !

1 2