Bouton 15e
 
See also Investment Executive Vendredi 25 juillet 2014 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com

Bientôt des primes ajustables ?

1
OUTILS
Envoyer à un ami

Envoyer à un ami

Imprimer
Nous écrire
Bookmark and Share

Pour contrer l'impact des bas taux d'intérêt sur leur rentabilité, les assureurs de personnes lorgnent du côté des produits ajustables.

La «tempête parfaite» causée par les bas taux d'intérêt, les nouvelles normes comptables et le marasme financier forcent la réflexion au sein de l'industrie des assureurs de personnes.

Ainsi, les tarifs des produits qui offrent des garanties à long terme sont actuellement rajustés à la hausse, la tarification n'étant pas adéquate.

Cependant, les conseillers qui proposent les produits d'assurance permanents à long terme dans les réseaux de distribution commencent à s'interroger sur la capacité des assureurs à honorer leurs engagements à long terme.

«Les conseillers doivent examiner de plus près la solidité financière des assureurs» et reconnaître les meilleurs produits pour leurs clients, estime Leslie Herr, chef de la direction de l'Empire Vie.

Les conditions de marché, conjuguées aux exigences comptables et à celles de la réglementation, sont particulièrement contraignantes pour l'industrie, poursuit celui qui est également président de l'Association canadienne des compagnies d'assurances de personnes (ACCAP).

Le résultat est que les ponctions sur la rentabilité des assureurs sont importantes.

«Dans le contexte canadien, où les assureurs établissent la tarification des produits à long terme sur des horizons de 80 à 100 ans, c'est particulièrement douloureux.»

C'est dans ces circonstances que les discussions sur la possibilité d'offrir des primes ajustables émergent. «Les taux d'intérêt utilisés pour calculer les taux des provisions techniques sont beaucoup plus bas que les taux utilisés pour calculer les primes», explique Luc Pellerin, premier vice-président de l'Union-Vie, qui a lancé au début de 2012 une assurance permanente aux primes ajustables.

L'Union-Vie calcule les primes de ses produits en fonction des taux obligataires en vigueur, qui sont d'environ 4 %. Cependant, pour établir les provisions techniques exigées par la réglementation, il faut utiliser les taux fédéraux. «En 2012, ces taux fédéraux étaient de 3,4 %. [En 2013], si les conditions de marché persistent, les taux seront de 3,1 %, et de 2,9 % l'année suivante», poursuit Luc Pellerin.

Ces écarts drainent les profits de la mutuelle.

C'est ainsi qu'elle en est venue à proposer «l'Adaptable équitable», un produit permanent qui propose une baisse des primes dans l'éventualité d'une hausse des taux d'intérêt. Selon les scénarios et l'importance de la hausse, les diminutions de primes pour une police payable sur 20 ans pourraient générer des diminutions annuelles de primes allant de 1 % en début de cycle à 15 % à la fin de la période.

L'Union-Vie estime que les hausses surviendront dans un avenir plus ou moins rapproché, d'après la théorie selon laquelle les mouvements d'intérêt suivent un cycle de 31 ans. Le marché serait à la fin d'un cycle baissier, ce qui incite l'Union-Vie à proposer ce type de produit. C'est le premier assureur québécois à franchir ce pas.

1
Temple de la renommée

Indices boursiers

Symbole Cours $ Variation $ Variation
S&P/TSX Composé 15380.14 -14.31  
NASDAQ Composé 4441.52813 -30.57946  
Dow Jones Industriel 16970.03 -113.77  
S&P 500 1979.04 -8.94  
Can. Dollar .9291 -.0016  
Mis à jour aux 15 minutes