Finance et investissement - FINALISTES COURTIERS DE PLEIN EXERCICE
Concours
 
See also Investment Executive Mardi 26 septembre 2017 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com

FINALISTES COURTIERS DE PLEIN EXERCICE

Envoyer à un ami

PAUL BALTHAZARD

Directeur général régional, Québec

RBC DOMINION VALEURS MOBILIÈRES

«La constance des résultats de RBC DVM est impressionnante. Il est méritant sur le plan de la croissance de l'actif sous gestion. La firme a une bonne notoriété dans l'industrie et un beau taux d'engagement de ses conseillers», a dit le jury.

En 2011, l'actif était à 26,7 G$ par rapport à 42,8 G$ en 2016, ce qui représente une hausse de 60 %.

MARTIN GAGNON

Premier vice-président à la direction, gestion de patrimoine, Banque Nationale, et coprésident et cochef de la direction

FINANCIÈRE BANQUE NATIONALE (FBN)

Selon le jury, «il a pris sa place rapidement. Il a démontré rapidement son leadership dans la gestion de plusieurs activités. Il est très impliqué dans son organisation et dans l'industrie. Il est toujours ouvert à chercher des solutions et à pousser la réflexion sur les enjeux de l'industrie».

De janvier 2015 à mars 2016, l'actif sous gestion de la FBN au Québec est passé de 48,1 à 54 G$. Durant cette période, le nombre de conseillers est passé de 496 à 501.

STÉPHAN BOURBONNAIS

Premier vice-président

GESTION DE PATRIMOINE TD

«Il a une candidature impressionnante, notamment sur le plan de la croissance de TD Gestion de patrimoine. TD a fait sa place au Québec dans ce secteur grâce à lui, ce qui est méritant», a dit le jury.

En cinq ans, l'actif sous gestion des activités québécoises de Services privés, Gestion de patrimoine TD est passé de 5,3 à 10,5 G$. Ce rythme de croissance est deux fois plus élevé que celui des activités canadiennes de la TD. Sur cette période, le nombre de conseillers est passé de 77 à 102.

ÉRIC LAUZON

Vice-président régional, développement des affaires dans l'Est du Canada

GESTION DE PATRIMOINE ASSANTE

« Sa firme a connu une belle croissance, une belle progression des actifs. Il a un modèle d'affaires qui est différent des autres et connaît du succès. Il gagne des points sur le plan du marketing», a noté le jury.

Depuis 2011, l'actif sous administration (ASA) des activités québécoises d'Assante a augmenté en moyenne de 27 % par an. L'ASA s'établissait à 3,9 G$ en septembre 2016.