Finance et investissement - Wisdom Tree débarque au Canada
Concours
 
See also Investment Executive Lundi 21 août 2017 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com

Wisdom Tree débarque au Canada

Envoyer à un ami

nouvelle vedette
niloo138 / 123RF Banque d'images

Wisdom Tree, le cinquième joueur en importance aux États-Unis dans les fonds négociés en Bourse (FNB) avec un actif sous gestion de 45 milliards de dollars américains (G$US), ouvre un bureau canadien à Toronto.


« Le Canada présente une belle occasion avec un marché des FNB en pleine croissance qui atteint près de 100 G$ d'actifs », dit Raj Lala, directeur de Wisdom Tree Canada, un transfuge de Fiera Capital où il dirigeait auparavant les produits du marché au détail.

L'occasion est encore plus belle, ajoute-t-il, « qu'on voit de plus en plus de conseillers se déplacer vers la rémunération à honoraires et que la plus grande transparence des frais imposée par le MRCC2 (modèle de relation conseiller-client, phase 2) va favoriser les FNB. »

Avec un historique de dix ans aux États-Unis, Wisdom Tree n'est pas un nom inconnu au Canada. « Bien des conseillers regardent des émissions financières américaines comme CNBC et connaissent notre marque », juge M. Lala.

Pionnière des FNB qu'on dit à « beta judicieux » et « à gestion active », Wisdom Tree a déposé huit prospectus préliminaires auprès des autorités réglementaires canadiennes, espérant pouvoir lancer une première fournée de quatre produits au cours de l'été.

Il s'agit de versions canadiennes de fonds qu'on trouve aux États-Unis : Europe Hedged Equity, US Quality Dividend Growth, International Quality Dividend Growth, High Dividend. Les trois derniers offriront en option une couverture de devise canadienne.

De plus, la firme génère ses propres indices, alors que ses compétiteurs comptent en général sur les indices de grands fournisseurs comme Standard & Poor's et MSCI. « Nous ne nous contentons pas de modifier de simples indices pondérés selon le marché. Nous les concevons dès le départ dans une perspective de beta judicieux de façon à dépasser les rendements de marché. »

On trouve un exemple de cette approche dans le fonds US Quality Dividend Growth. Les plus grands payeurs de dividendes au cours des huit dernières années ont été les titres de compagnies de technologie, notamment Microsoft et Apple. Or, les grands indices de Dow Jones S&P ou NASDAQ, parce qu'ils sont conçus selon des modèles de simulation à rebours, sont aveugles à ces grands payeurs de dividendes.

« En fait, peut-on lire sur le site Internet de Wisdom Tree, ces indices excluent à l'heure actuelle 20 des plus grands payeurs de dividendes. » Le FNB de Wisdom Tree, lui, les inclut tous.

 

 

SUR LE MÊME SUJET Dividendes : cap sur les pays émergents - 13.12.01
L'ACFM entend faciliter la tâche des représentants intéressés à vendre des FNB - 16.04.22
Mackenzie devient la sixième grande société de FCP à se lancer dans les FNB - 16.04.21