webinaire
 
See also Investment Executive Lundi 22 décembre 2014 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com

La récession a forcé des entrepreneurs à retarder leur retraite

Envoyer à un ami

La récession de 2008-2009 a contraint de nombreux chefs d'entreprise de la génération du baby-boom à repousser leur retraite et à rester en activité plus longtemps que prévu, selon une étude de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI).

Près d'un quart (23 %) des propriétaires d'entreprise sondés disent avoir retardé de un à quatre ans la date à laquelle ils projettent de se retirer de leur entreprise, selon ce coup de sonde réalisé dans le cadre d'un rapport intitulé Transfert de l'entreprise à la prochaine génération.

Seuls 5 % des dirigeants sondés déclarent que le ralentissement économique les a encouragés à devancer la date de leur départ en retraite.

«La récession a clairement eu une incidence sur la planification de la relève», souligne Martine Hébert, vice-présidente de la FCEI pour le Québec dans un communiqué. «Certains propriétaires de PME ont, de ce fait, décidé de garder leur entreprise jusqu'à ce qu'elle retrouve sa valeur d'avant la récession.»

Bien que les estimations varient, les Canadiens assisteront à un transfert massif des actifs des petites entreprises au cours de la prochaine décennie, dont la valeur s'élèvera probablement à plus d'un billion de dollars, rappelle la FCEI.

Plan de relève

Selon le rapport de la FCEI, près de la moitié des propriétaires de PME (49%) disent disposer d'un plan de relève. De ce nombre, 9% ont un plan formel écrit et 40% ont un plan informel.

SUR LE MÊME SUJET Budget de Québec : des stratégies de fin d'année - 12.11.22
Une fiducie pour financer les études - 12.08.23
Clients fortunés : des mesures en vrac - 12.11.21
Temple de la renommée

Indices boursiers