Finance et investissement - Flaherty se félicite d'avoir ralenti le marché immobilier
Concours
 
See also Investment Executive Dimanche 22 octobre 2017 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com

Flaherty se félicite d'avoir ralenti le marché immobilier

Envoyer à un ami

Le ministre des Finances Jim Flaherty s'est félicité du refroidissement récent dans le marché immobilier du pays, disant qu'un ralentissement maintenant était mieux qu'un effondrement plus tard.

M. Flaherty réagissait ainsi à la perte de vitesse dans l'économie canadienne et le rôle que l'immobilier y a joué. Le secteur a connu une baisse de 3,5 pour cent annuellement au troisième trimestre.

En juillet, le gouvernement a pris la quatrième mesure en d'autant d'années pour resserrer la disponibilité des hypothèques. Le résultat a été une forte réduction de l'activité immobilière, de la revente et même des prix plus bas dans certains marchés.

Selon M. Flaherty, le marché immobilier a ralenti en partie à cause des mesures qu'il a prises.

Il s'est dit content du résultat et a dit qu'une demande réduite et des prix plus bas étaient mieux pour les Canadiens qu'une bulle immobilière qui exploserait.

M. Flaherty et le gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney, avertissent les Canadiens depuis plus de deux ans qu'ils s'endettent trop, particulièrement pour de l'immobilier. Mais avec le rythme au ralenti de l'économie, M. Flaherty ne pouvait pas freiner le marché immobilier en rehaussant les taux d'intérêt, puisqu'une telle mesure aurait eu un impact sur toute l'économie.

C'est donc Ottawa qui a dû mettre le frein avec des politiques.

Le printemps dernier, M. Flaherty a annoncé que les hypothèques assurées par le gouvernement devraient être amorties sur un maximum de 25 ans plutôt que 30.

L'impact de cette politique a été de hausser les paiements mensuels sur une hypothèque de 350 000$ avec un taux d'intérêt de trois pour cent de 184$. La nouvelle règle réduit aussi l'intérêt qu'un propriétaire paie tout au long du remboursement de son hypothèque.

 

SUR LE MÊME SUJET Les preuves d'un refroidissement du marché immobilier s'accumulent - 12.11.22
Immobilier : les Canadiens ne sont pas prêts à une hausse des taux - 12.10.23
Immobilier montréalais : le marché se resserre - 12.10.09