Bouton 15e
 
See also Investment Executive Jeudi 24 juillet 2014 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com

PME : cinq conseils fiscaux de fin d'année

OUTILS
Envoyer à un ami

Envoyer à un ami

Imprimer
Nous écrire
Bookmark and Share

En cette fin d'année 2012, les propriétaires de PME canadiens peuvent utiliser plusieurs moyens simples et légaux de réduire le montant des impôts qu'ils devront payer.

Voici les cinq recommandations de BMO aux conseillers qui ont des clients propriétaires de PME :

  • Faites un bilan financier avec eux : le conseiller n'est pas le seul à pouvoir aider son client et gagnerait à se joindre au comptable de son client entrepreneur pour faire un bilan complet de la situation financière de ce dernier.

  • Reporter une part de revenu : si l'année 2013 s'annonce moins lucrative que la précédente, le client entrepreneur pourrait gagner à reporter d'un an une partie du revenu qu'il prévoit réaliser en décembre de cette année.

  •  Augmenter les dépenses : on peut maximiser les déductions fiscales en s'assurant de conserver tous les reçus de dépenses d'affaires. L'Agence du revenu du Canada produit des lignes directrices quant aux dépenses auxquelles ils ont droit. Ils peuvent aussi augmenter leurs dépenses en se procurant dès maintenant un bien dont leur entreprise a besoin afin de maximiser leurs déductions au titre de l'année 2012.

    « À titre d'exemple, ils peuvent envisager de devancer l'achat d'un nouvel équipement ou d'autres biens amortissables avant la fin de l'année, afin de pouvoir profiter d'une déduction éventuelle pour amortissement pour l'année en cours », écrit BMO dans un communiqué.
  • Procéder à des radiations d'inventaires : une baisse de la valeur des inventairespeut aussi entraîner une déduction fiscale supplémentaire pour l'année en cours. Pour utiliser ce type de radiation, il vaut la peine de consulter un comptable ou un spécialiste de la fiscalité pour connaître les règles qui s'appliquent.

  • Ouvrir un REER ou faire une cotisation annuelle maximale dans celui qui existe déjà : en ce qui concerne les propriétaires d'une petite entreprise non constituée ensociété, le revenu accumulé par l'entreprise devient une source de revenu personnel aux fins de la déclaration de revenus (formule T1). Il vaut souvent la peine de leur suggérer d'utiliser ces revenus pour maximiser leur cotisation à leur REER.

 

 
SUR LE MÊME SUJET Don, rentes et assurance vie : des idées en vrac - 12.12.20
Les clients méconnaissent les règles fiscales étrangères - 12.12.13
Fiscalité de fin d'année : réécoutez notre webinaire gratuit - 12.12.04
Suivez-nous sur Linked In

Indices boursiers