Finance et investissement - Comprendre les différences entre les générations
Concours
 
See also Investment Executive Dimanche 18 février 2018 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com

Comprendre les différences entre les générations

Envoyer à un ami

1 2 3 4

Une meilleure compréhension de ce qui distingue les boomers des membres de la génération X vous aidera à les mobiliser et à les conserver au sein de votre entreprise.

Il y a quelques semaines, j'ai donné une conférence à une vingtaine de conseillers en épargne collective de la région de Québec sur mon livre Mon rôle de boss (Les Éditions Transcontinental). Comme d'habitude, après ma conférence, des discussions informelles ont suivi. J'adore ces rencontres, car elles font ressortir les principales préoccupations des entrepreneurs.

J'ai réalisé que ces conseillers craignent moins de perdre un client qu'un employé, et qu'ils se sentent passablement dépourvus face au comportement de beaucoup d'entre eux. Quelques jours plus tard, j'ai posé à un nouvel auditoire la question suivante : Que pensez-vous de vos plus jeunes employés? Voici les réponses que j'ai reçues :

- Ils ne sont pas loyaux; ils sont toujours en quête d'un meilleur emploi.

- Ils ne veulent pas faire leurs preuves. On dirait qu'ils voudraient occuper des postes élevés dès leur arrivée dans l'organisation.

- Ils n'ont pas la fougue que nous avions à leur âge. Dès qu'ils atteignent leurs objectifs, au lieu de se fixer des objectifs plus élevés, ils sont prêts à partir en vacances.

- Ils ne respectent pas la hiérarchie.

- Les vieux employés ne veulent pas changer, et les jeunes ne veulent pas travailler!

Ces réactions m'ont tellement surpris que j'ai décidé de consacrer trois chroniques à ce sujet. Nous allons d'abord tenter de comprendre ce qui distingue deux cohortes d'employés : les boomers, principalement nés entre 1946 et 1965, et les membres de la génération X, nés entre 1966 et 1976. Remarquez que je simplifie et qu'il est possible de répartir ces cohortes autrement ou de tenir compte des gens qui sont nés avant ou après¹. J'emprunte ici la division de Meredith et Schewe, qui se base sur les événements marquants plutôt que sur les générations.

1 2 3 4