Finance et investissement - Cinq façons de faire confiance à votre instinct
FI-TV
 
See also Investment Executive Lundi 20 février 2017 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com

Cinq façons de faire confiance à votre instinct

Envoyer à un ami

DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES - Le projet est risqué et les résultats sont à l'échelle des risques que vous prenez et votre instinct vous dit d'aller de l’avant.

Mais devez-vous faire confiance à votre instinct qui souvent est à contrario avec les données et les informations dont vous disposez? Oui, assure l'expert en développement d'affaires Nadia Goodman dans son blogue du Business Insider, qui donne cinq trucs efficaces pour mieux profiter de votre instinct naturel.

Suivez vos intérêts : quand une idée vous trotte dans la tête pendant des jours, votre instinct vous donne un signal qu'elle a du mérite. Nadia Goodman souligne que l'instinct est en fait une passion déguisée en idée. Quand vous agissez sur une idée à laquelle vous tenez absolument, vous investissez également le temps et l'effort pour la faire réussir.

Engagez-vous totalement : un bon instinct doit toutefois être soutenu par beaucoup de travail et d'engagement. Souvenez-vous que pour réussir vous devez travailler plus fort que tous les autres. Mais vous pouvez gérer cet engagement total plus facilement en vous donnant des objectifs quotidiens qui sont plus faciles à respecter et à évaluer.

Empreignez-vous de votre idée : personne ne naît avec le sens des affaires et l'instinct d'entreprendre. Ce sont des choses qui s'apprennent et qui s'acquièrent avec le temps. Alors quand vous vous immergez dans une idée ou dans un groupe, vous absorbez les informations avec beaucoup moins d'efforts et votre instinct est alors alimenté par des choix informés.

Ignorez les règles : les règles ont souvent été établies par des personnes qui ont eu un instinct il y a cinq ans, quand ce n'est pas cinquante. Les leaders qui font confiance à leur instinct créent de nouvelles règles et établissent de nouveaux standards. Souvenez-vous toutefois qu'être anti-conformiste vous fait prendre un risque supplémentaire et augmente vos probabilités d'échec. C'est ce que vous aurez appris avec cet échec, le cas échéant, qui fera toute la différence pour le reste de votre carrière.

Acceptez que votre idée puisse changer : quand vous agissez sur votre instinct, soyez flexible dans son application. L'idée de départ peut demeurer, mais avec le temps sa forme peut se modifier complètement.

 

SUR LE MÊME SUJET Aider un client à traverser un divorce - 12.11.01
Aider un client à traverser un divorce - 12.11.01
Vendre des fonds distincts ou pas - 12.12.01