Bouton 15e
 
See also Investment Executive Vendredi 25 juillet 2014 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com
PERSPECTIVE RETRAITE

Liberté 68?

OUTILS
Envoyer à un ami

Envoyer à un ami

Imprimer
Nous écrire
Bookmark and Share

Votre client est interpellé par le concept de Liberté 55 et aimerait prendre sa retraite le plus tôt possible ? Avant de le laisser arrêter son choix sur l'âge souhaité, parlez-lui d'un nouveau concept: Liberté 68!

L'impact du timing de la retraite

La société TowersWatson publiait au début du mois son plus récent Indice de l'âge de la retraite des régimes à cotisations déterminées (CD). Cet Indice illustre l'impact des rendements obtenus sur l'épargne retraite combiné au coût de souscription de rentes viagères sur l'âge potentiel de retraite des particuliers participant à un régime CD.

Leur conclusion : si un participant à un régime CD âgé de 60 ans en 2012 visait toucher le même niveau de prestations qu'un participant au régime CD de référence qui a pris sa retraite à 60 ans mais à la fin de 2007, après avoir cotisé au régime pendant 20 ans, ce premier participant aurait à travailler jusqu'à l'âge de 68 ans et demi.

La conjugaison de rendements plus faibles et de taux d'acquisition de rente plus onéreux ajoute énormément de volatilité aux revenus de retraite. Ce risque est nommé « sensibilité à l'échéance » par TowersWatson.

Changement de conditions en moins de cinq ans

Le graphique suivant, tiré directement de l'étude, illustre l'évolution de l'Indice depuis décembre 2007. On y remarque à quel point, en moins de 5 ans, l'âge jusqu'auquel le participant doit travailler pour reconstituer le revenu de retraite équivalent au revenu de référence a évolué. On parle de moins de 5 ans, pas d'une génération!

Évidemment, une des composantes expliquant cette volatilité est le coût d'acquisition d'une rente viagère, ce que, sommes toutes, peu de gens font actuellement. Mais le parallèle avec une gestion de portefeuille en période de décaissement, donc plus pondéré en revenus fixes, semble assez direct.

Aussi, même si l'étude se concentre sur les régimes CD, le parallèle avec tous les mécanismes d'accumulation (REER, CELI, RPDB, etc.) semble également assez direct.

Précisions sur l'Indice du départ à la retraite des régimes CD

Plus précisément, l'Indice du départ à la retraite des régimes CD de TowersWatson mesure « l'effet sur l'âge de la retraite des participants à des régimes CD qui résulte de changements dans les marchés financiers et le coût d'achat des rentes, si les participants cherchent à atteindre un certain niveau de revenu de remplacement à la retraite », explique TowersWatson, dans un communiqué publié le 4 décembre dernier.

TowersWatson prend comme individu de référence un participant de 60 ans qui a pris sa retraite en décembre 2007 après avoir cotisé pendant vingt ans à régime CD, en maintenant une cotisation équivalente à un pourcentage uniforme de sa rémunération, et dont les économies ont été placées dans un fonds équilibré, consacrant 50 % aux actions et 50 % aux obligations.

Le montant que recevra, en pourcentage du salaire de fin de carrière, le participant de référence devient un « barème pour les retraités qui suivent et qui ont cotisé selon le même rythme pendant 20 ans et investi selon la même répartition d'actif », selon TowersWatson qui ajoute que « si le rendement des placements durant les 20 années de cotisation d'un participant en particulier est moins bon ou si le coût d'achat des rentes au moment de sa retraite est plus élevé, le participant doit reporter sa retraite pour obtenir la même rente que le participant de référence ».

Si on combine le constat de TowersWatson aux modifications apportées en 2011 au Régime de rentes du Québec (augmentation des pénalités pour retraite anticipées) et celles apportées en 2012 au Programme de Sécurité de la vieillesse (report de l'âge de retraite), force est d'admettre que pour beaucoup de particuliers, le report de l'âge de la retraite constituera possiblement un scénario incontournable.

Photo Bloomberg
Chroniques précédentes
Retraite et divorce ne font pas toujours bon ménage - 29.08.2012
Besoins de revenus à la retraite : le 70% est-il pertinent? - 01.08.2012
Le point sur le fractionnement - 04.07.2012
Combien vos clients devraient-ils épargner? - 06.06.2012
Un outil pour y voir plus clair - 09.05.2012
Une ponction de 13 000 $ - 11.04.2012
Modifications au RRQ : des impacts sur vos recommandations - 07.03.2012
Sécurité de la vieillesse : beaucoup de bruit pour rien - 15.02.2012
a.s.a., Pl.Fin., D.Fisc.

Affilié de l'IQPF, Martin Dupras dirige sa propre entreprise, ConFor financiers inc., qui prodigue, tant sous base collective que sous base individuelle, des conseils et de la formation en planification financière. Son expertise principale est la retraite ainsi que les éléments qui l'entourent (régimes de retraite, fiscalité, investissement, gestion de l'épargne et du risque).

Très actif au sein de l'Institut québécois de planification financière, M. Dupras y est formateur depuis plus de 10 ans, il y a été rédacteur de la chronique Retraite et est co-auteur du module Retraite de la Collection et des Normes d'hypothèses de projection. Il est présentement président sortant de cet organisme.

Suivez-nous sur Linked In

Indices boursiers

Symbole Cours $ Variation $ Variation
S&P/TSX Composé 15455.04 60.59  
NASDAQ Composé 4449.56356 -22.54403  
Dow Jones Industriel 16960.57 -123.23  
S&P 500 1978.34 -9.64  
Can. Dollar .9247 -.006  
Mis à jour aux 15 minutes