Finance et investissement - Utiliser des stratégies de placements non traditionnels pour renforcer le portefeuille de vos clients
FI-TV
 
See also Investment Executive Lundi 20 février 2017 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com
Le savoir d'entreprise

Utiliser des stratégies de placements non traditionnels pour renforcer le portefeuille de vos clients

Envoyer à un ami

Lorsqu’on se penche sur l’histoire de l’investissement au Canada, on peut se demander quel a été le facteur essentiel d’innovation et de changement. En grande partie, c’est le désir de répondre aux besoins fondamentaux des investisseurs, que ces besoins soient existants ou en constante évolution.

En effet, le premier marché boursier du Canada a vu le jour au milieu du 19e siècle pour permettre aux particuliers de participer à la croissance des entreprises canadiennes. Et dans les années 1930, le premier fonds commun de placement canadien donnait aux particuliers peu nantis l’occasion d’investir avec d’autres particuliers dans des titres mis en commun et gérés par des professionnels.

 

Aujourd’hui, la tendance émergente au Canada renvoie au besoin de stratégies de placements non traditionnels. Pourquoi ? Pensez à la « nouvelle normalité » du contexte économique résultant de la crise financière mondiale de 2008. Pensez également aux troubles géopolitiques persistants et à leur impact sur les marchés financiers. La volatilité accrue, les risques plus élevés, la baisse des rendements attendus et la chute des rendements des titres à revenu fixe peuvent avoir des effets néfastes pour les investisseurs, notamment dans la population vieillissante qui a un besoin plus important de protection du capital et de revenu régulier.

 

Comprendre les placements non traditionnels


Étant donné le contexte économique actuel, il n’est pas étonnant que de plus en plus d’individus se tournent vers les stratégies de placements non traditionnels, des stratégies sophistiquées qui vont au-delà des placements courants comme les obligations gouvernementales, les actions d’entreprises canadiennes à forte capitalisation, les espèces et les quasi-espèces. Ces catégories d’actif traditionnelles ont constitué la base des portefeuilles conservateurs pendant des décennies. Bien que les catégories d’actif traditionnelles aient bien servi les investisseurs dans le passé, de nos jours, le fait de détenir la majorité de ses actifs investis dans des segments limités du marché risque d’entraîner une diversification insuffisante des portefeuilles. Lorsqu’un portefeuille est fortement corrélé, il accuse un retard dans sa capacité à réduire le risque et à améliorer le rendement.

 

« Les portefeuilles qui comprennent des placements non traditionnels peuvent aider à diminuer le risque et renforcer le rendement global pour les clients », dit M. John Wilson, chef de la direction, cochef des placements et gestionnaire de portefeuille principal chez Sprott Asset Management, une société réputée pour ses mandats dans les secteurs des métaux précieux et des ressources, et plus récemment, dans les stratégies de placements non traditionnels.

 

Beaucoup d’investisseurs ont évité les placements non traditionnels parce qu’ils les pensaient complexes et sophistiqués. De plus, en raison des restrictions réglementaires et des seuils minimaux d’investissement élevés, les placements non traditionnels étaient auparavant réservés aux particuliers très fortunés et aux investisseurs institutionnels. Maintenant, les fonds de détail permettent au Canadien moyen d’accéder aux avantages des stratégies non traditionnelles offrant une gestion experte et professionnelle.

 

« Nous sommes d’avis que les stratégies à gestion active, notamment celles du domaine des placements non traditionnels non corrélés, peuvent améliorer efficacement la diversification des portefeuilles, assurer une évolution plus graduelle aux investisseurs et offrir un plus grand potentiel de génération d’alpha », dit M. James Fox, président de Sprott Asset Management.

 

Trouver la stratégie de portefeuille qui convient le mieux à vos clients


Comme vous reconnaissez qu’il est nécessaire d’introduire des placements non traditionnels dans le portefeuille de vos clients – voire d’accroître leur répartition –, il vous faut maintenant déterminer quels produits choisir parmi la multitude de placements non traditionnels. Chaque client a une situation qui lui est propre, ce qui signifie que le type précis de placement non traditionnel et sa pondération dans le portefeuille seront uniques. Voici des exemples de stratégies de placement non traditionnelles.

 

Les stratégies de base non traditionnelles, propres à Sprott, adoptent une approche novatrice pour ce qui est des catégories d’actifs de base, telles que les actions et les obligations d’entreprises canadiennes à forte capitalisation. Selon M. John Wilson, de Sprott, « Les titres à revenu fixe traditionnels étaient auparavant utilisés pour réduire la volatilité et fournir un niveau de rendement absolu suffisant, mais ce n’est plus possible dans le contexte actuel. Une stratégie de base non traditionnelle peut répondre à ces besoins fondamentaux des investisseurs et constituer une composante essentielle du portefeuille d’un client ».

 


Une stratégie de base non traditionnelle utilise un ensemble d’options complémentaires pour protéger les investisseurs contre les résultats négatifs du marché. Cela aide le fonds à supporter un certain degré de volatilité, à préserver le capital, à générer des flux de trésorerie disponibles et à améliorer son profil risque-rendement. Le fait d’avoir une stratégie défensive judicieuse comportant des limi­tes de pertes imposées de façon stricte, une discipline de vente bien définie et la possibilité d’apporter des modifications à la répartition tactique de l’actif peut aider les particuliers à rester investis pendant les périodes de turbulences, ce qui signifie qu’ils participent aussi au potentiel de rendement supérieur à long terme des actions.

 

La stratégie de base non traditionnelle pour les titres à revenu fixe peut comprendre un mandat sans restrictions qui a une approche flexi­ble et tactique. Il a pour but d’obtenir des rendements relatifs plus forts et moins de volatilité par la gestion proactive de la duration, du taux d’intérêt, du crédit et des risques de liquidité.

 

Les stratégies de revenu non traditionnelles ont gagné en importance dans un contexte de taux d’intérêt bas. Les produits à revenu fixe traditionnels, tout en présentant des risques relativement élevés en termes de duration, ne produisent plus le même niveau de revenu qu’auparavant, ce qui laisse un vide pour les investisseurs en quête de rendement. Les stratégies de revenu non traditionnelles se concentrent plutôt sur un risque de duration plus faible pour générer des revenus plus élevés, tout en investissant dans l’éventail des titres à revenu fixe : titres de première qualité, à haut rendement et à taux variables, actions privilégiées et convertibles, et options sur taux d’intérêt.

 

Les stratégies de biens immobiliers peuvent investir dans un vaste éventail de titres et d’actifs, y compris les métaux précieux, les infrastructures, le bois, l’agriculture, les biens immobiliers, les titres de participation, les fiducies de placement, etc. Les biens immobiliers tendent à avoir un faible degré de corrélation avec les catégories d’actif traditionnelles, ce qui signifie qu’ils peuvent fournir davantage de diversification dans un portefeuille, tout en réduisant le niveau de volatilité et en augmentant le potentiel de rendement. Il faut posséder des connaissances spécialisées et une expertise sectorielle pour investir dans des biens immobiliers, un fonds géré par des spécialistes est donc un moyen pratique et facilement négociable d’accéder au potentiel de croissance et de revenus des biens immobiliers.

Donnez à vos clients un avantage concurrentiel grâce à des placements non traditionnels

 

La volatilité accrue des marchés et la diminution du rendement des portefeuilles semblent être des tendances durables qui ne sauraient être ignorées. Vos clients ont besoin de portefeuilles optimisés pour être efficients et qui améliorent le potentiel de croissance à long terme, la stabilité et la protection en cas de baisse. « Avec les investissements non traditionnels, dit M. James Fox, de Sprott, vous pouvez bâtir de meilleurs portefeuilles pour vos clients, et ce faisant, développer une pratique plus prospère. »

 

Le savoir d'entreprise c'est quoi ?

Par l'intermédiaire du Savoir d'entreprise, Finance et investissement souhaite offrir à ses lecteurs des connaissances de pointe provenant d'organisations désireuses de partager leur expertise.

Les contenus sont produits par l'équipe de Contenu sur mesure, en collaboration avec l'organisation. Notez qu'à aucun moment, les journalistes de Finance et investissement ne participent à la rédaction de ces articles. Pour plus d'information sur ce produit, veuillez communiquer avec savoirdentreprise@finance-investissement.com