Finance et investissement - Bâtir des portefeuilles plus solides en utilisant des FNB pour une répartition d’actif stratégique et tactique
Concours
 
See also Investment Executive Dimanche 23 juillet 2017 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com
Le savoir d'entreprise

Bâtir des portefeuilles plus solides en utilisant des FNB pour une répartition d’actif stratégique et tactique

Envoyer à un ami

nouvelle vedette

Voilà près de dix ans que les premières vagues de la bulle immobilière ont commencé à déferler, pour finalement dégénérer en crise financière mondiale.

Les investisseurs ont tiré une importante leçon de cet épisode difficile, soit la nécessité de profiter des occasions tactiques tout en maintenant des objectifs stratégiques à long terme. Parmi les différentes approches de composition d’un portefeuille, l’une en particulier gagne en popu­larité : l’intégration de fonds négociables en bourse (FNB) à des approches de répartition d’actif stratégiques et tactiques pour bâtir des portefeuilles bien diversifiés et rentables.

L’approche stratégique est la répartition d’actif à long terme (c’est-à-dire un horizon de placement de plus d’un an) qui peut offrir à l’investisseur des pondérations particulières pour l’aider à atteindre ses objectifs financiers, compte tenu de ses aspirations et contraintes personnelles. L’approche tactique, pour sa part, consiste à faire des ajustements à court terme afin d’ajouter de la valeur en tirant parti de l’évolution des marchés.

« Une des façons d’expliquer la différence entre la répartition stratégique et la répartition tactique consiste à utiliser une analogie avec la conduite, indique Paul Taylor, premier vice-président et chef des placements, Répartition de l’actif, chez BMO Gestion d’actifs. « Imaginez la répartition stratégique comme une route qui vous mène de votre point de départ à une destination choisie, tandis que la répartition tactique représente tout ce qui se passe “entre les glissières de sécurité” de cette route, aussi bien les manœuvres à exécuter dans la circulation que l’adaptation aux conditions météorologiques. »


Pour voir comment ces manœuvres peuvent fonctionner dans un portefeuille, citons l’exemple des ren­dements très différents qu’ont connus les marchés bour­siers en 2015. Au 31 décembre 2015, les rendements sur un an (en dollars canadiens) des indices S&P/TSX, S&P 500 et MSCI EAEO étaient de -8,32 %, +21,59 % et +19,46 % respectivement1. Si la répartition stratégique d’un portefeuille avait été établie à 30 % pour chacune des catégories d’actions – canadiennes, américaines et EAEO –, une répartition d’actif tactiquement judicieuse aurait pu ajouter de la valeur en abaissant à 25 % la part des actions canadiennes et en relevant de 2,5 % chacune,  celle des actions américaines et celle des actions EAEO.

Comment atteindre une « véritable » diversification
La véritable diversification étant la clé d’une gestion de portefeuille efficace, il est primordial d’adopter une approche judicieuse. Paul Taylor recommande une diversification de portefeuille en cinq étapes. Premièrement, commencez par répartir l’actif entre les actions et les obligations, soit l’étape d’établissement du risque. Deuxièmement, au sein de la composante actions, choisissez entre les marchés développés et les marchés émergents. Troisièmement, dans les marchés dévelop­pés, répartissez les actions en fonction des régions (par exemple,  Canada,  États-Unis, Europe et Asie). Quatrièmement, concentrez-vous sur les obligations et répartissez-les selon leur solvabilité, leur duration et leur région. Cinquièmement, prenez des décisions en fonction de l’effet de change, un facteur de plus en plus important sur les marchés.

Le rôle des FNB dans la répartition de l’actif
Une tendance croissante se dessine dans les stratégies de portefeuille : l’utilisation des FNB. Vu leur souplesse et leur fluidité, les FNB permettent une plus grande précision que les fonds d’investissement de type général. Ainsi, non seulement les FNB peuvent-ils offrir instantanément une exposition diversifiée en actions américaines, mais ils peuvent également passer plus facilement d’une position couverte à une position non couverte, selon votre appréciation des taux de change. De même, la répartition d’actif peut privilégier la zone euro sans qu’il soit nécessaire d’analyser en profondeur les titres ou d’embaucher une équipe de spécialistes pour gérer tel segment européen. Grâce aux FNB, vous appliquez simplement un canevas de base, vous effectuez votre sélection et vous obtenez l’exposition voulue à la zone euro en une seule opération.

Les FNB peuvent s’avérer utiles aussi dans d’autres stratégies de répartition d’actif. On peut les utiliser pour le segment « base et exploration » d’un portefeuille. Les FNB et les fonds d’investissement de type général servent alors de base à la répartition d’actif, tandis que les FNB spécialisés agissent comme des satellites qui explorent de petits marchés ou des créneaux. Si vous estimez que le marché sous-évalue les titres financiers, par exemple, vous pouvez faire certains placements dans un FNB axé sur le secteur financier, tout en maintenant votre exposition à l’ensemble du marché. Les marchés financiers sont généralement efficaces, mais tout léger écart offre l’occasion d’apporter des ajustements tactiques à court terme dans un portefeuille.

Les FNB peuvent aussi s’inscrire dans une stratégie de vente à perte à des fins fiscales, et sont tout indiqués pour les conseillers qui ont recours aux services de pla­nification fiscale pour ajouter de la valeur. Un client qui réalise des gains en capital peut vendre à perte un titre – ­peut-être une action d’un producteur de pétrole –, puis acheter un FNB du secteur de l’énergie. Ce faisant, il neutralise une partie ou la totalité de ses gains en capital par ses pertes, tout en maintenant des placements dans le secteur de l’énergie et en préservant la répartition stratégique établie.

Par ailleurs, vous pouvez utiliser les FNB comme complément d’un portefeuille. Si le client détient des actions bancaires et d’autres titres canadiens de grande capitalisation, par exemple, vous pouvez compléter les placements de ce client en actions canadiennes avec un FNB de petites capitalisations canadiennes.

Que vous choisissiez des FNB ou des fonds d’investissement composés de FNB, vous disposerez des éléments nécessaires pour réaliser une répartition d’actif stratégique et tactique efficace, ce qui vous aidera à bâtir pour vos clients de solides portefeuilles ajustés en fonction des risques.

1. Source. Bloomberg - 31 décembre 2015.

Les FNB BMO sont gérés et administrés par BMO Gestion d’actifs inc., une société de gestion de fonds d’investissement et de gestion de portefeuille, et une entité juridique distincte de
la Banque de Montréal. Les fonds d’investissement BMO désignent certains fonds d’investissement ou séries de fonds d’investissement offerts par BMO Investissements Inc., un cabinet de services financiers et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal. Les placements dans des fonds d’investissement et des fonds négociables en bourse peuvent comporter des frais de courtage, des frais de gestion et d’autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Les fonds d’investissement et les fonds négociables en bourse ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement futur.

MD « BMO (le médaillon contenant le M souligné) » est une marque de commerce déposée de la Banque de Montréal, utilisée sous licence.


Le savoir d'entreprise c'est quoi ?

Par l'intermédiaire du Savoir d'entreprise, Finance et investissement souhaite offrir à ses lecteurs des connaissances de pointe provenant d'organisations désireuses de partager leur expertise.

Les contenus sont produits par l'équipe de Contenu sur mesure, en collaboration avec l'organisation. Notez qu'à aucun moment, les journalistes de Finance et investissement ne participent à la rédaction de ces articles. Pour plus d'information sur ce produit, veuillez communiquer avec savoirdentreprise@finance-investissement.com