Finance et investissement - Aidez vos clients à atteindre leurs objectifs en diminuant le risque boursier
Concours
 
See also Investment Executive Jeudi 19 octobre 2017 FINANCE ET INVESTISSEMENT en page d'accueil

Finance Investissement

Finance et Investissement.com
Le savoir d'entreprise

Aidez vos clients à atteindre leurs objectifs en diminuant le risque boursier

Envoyer à un ami

nouvelle vedette

Les FNB peuvent les aider à obtenir les rendements nécessaires grâce à une volatilité moindre

Les approches de placement fondées sur une faible volatilité ont été élaborées en réponse aux préoccupations des investisseurs face aux effets à long terme des fluctuations boursières sur leur portefeuille. Ce type d’approche est moins axé sur la sélection des actions et davantage sur la composition de portefeuilles à risque global moins élevé que leur indice de référence.

Cette approche convient aux investisseurs d’aujourd’hui. Des années plus tard, de nombreux investisseurs ont encore à l’esprit les brusques replis boursiers de 2008-2009. Ils ne peuvent oublier l’incertitude ressentie et sont prêts à tout pour ne plus la revivre. Pour bon nombre d’entre eux, éviter complètement les marchés n’est pas une stratégie viable. Les Canadiens souhaitent profiter d’une retraite confortable et devront investir en Bourse pour bénéficier de son potentiel de croissance. Autrement dit, ils doivent accepter un certain niveau de risque afin d’accumuler suffisamment de fonds pour leur retraite.

La croissance des placements à faible volatilité

« Le vieillissement de l’ensemble de la population générale entraîne progressivement un changement démographique, indique Chris McHaney, vice-président et gestionnaire de portefeuille, BMO Gestion d’actif. Comme un nombre croissant d’investisseurs approchent des dernières étapes de leur cycle de placement, la gestion de la volatilité devient plus importante que la recherche de marchés effervescents, l’objectif étant d’obtenir des rendements intéressants, stables et ajustés en fonction du risque. »

Curieusement, il semble exister une corrélation entre la croissance régulière des bénéfices et la faiblesse de la volatilité, selon Greg Gipson, premier vice-président et chef de la gestion de portefeuille, Équipe des stratégies de placement systématiques, BMO Gestion d’actifs. M. Gipson croit que les investisseurs acceptent plus volontiers de payer une prime, sous forme de ratios cours-bénéfices plus élevés, pour des actions offrant une croissance régulière des bénéfices. Cette valeur accrue aide à freiner la baisse de ces actions, et en fait, aide les placements à faible volatilité à surpasser le marché dans son ensemble à long terme. Les placements à faible volatilité conviennent à tout investisseur qui recherche moins de volatilité globale anticipée dans son portefeuille. Ils bénéficient tout particulièrement aux investisseurs qui souhaitent participer à la reprise et se protéger contre les baisses, avec un certain potentiel de revenu. Ils conviennent aussi aux investisseurs prudents susceptibles d’utiliser des solutions à faible volatilité pour avoir une exposition aux actions dans une structure de risque acceptable. Grâce à ces solutions, les investisseurs à long terme peuvent apparier leurs placements à leur profil d’investisseur mieux qu’ils ne le pourraient avec un indice de référence général.

Gérer la volatilité avec des FNB
Les investisseurs canadiens ont la chance d’avoir accès à un vaste éventail de fonds négociés en Bourse à faible volatilité, qu’ils soient à gestion passive ou active. « Dans le cas des FNB à faible volatilité gérés passivement, la transparence et les frais réduits sont deux avantages importants », soutient M. McHaney. Outre ces avantages de base, le FNB doit néanmoins avoir des contrôles du risque à l’échelle du portefeuille. Autrement dit, le FNB doit offrir une diversification suffisante par secteur et par capitalisation boursière. Même si l’approche du FNB est à gestion passive et fondée sur des règles, il est primordial d’éviter les
surpondérations involontaires dans le portefeuille (par exemple, si le secteur financier surclasse le marché,
une surpondération pourrait en découler à défaut d’un rajustement).

Un fonds de FNB procure généralement aux investisseurs une exposition équilibrée aux marchés, en plus de l’avantage d’une superposition tactique. Alors que les éléments sous-jacents sont des FNB à gestion passive, le portefeuille global est géré activement. « La stratégie de superposition tactique tire parti de ces périodes où les investisseurs achètent le risque ou qu’une certaine exposition au risque semble intéressante, explique
M. Gipson. Si l’équilibre entre le risque et le rendement est bon, le gestionnaire d’un fonds de FNB peut utiliser la superposition tactique pour rajuster les pondérations entre les FNB à faible volatilité et les FNB plus traditionnels qui procurent une exposition aux forces du marché. »

La gestion du risque de change en période de volatilité
Deux versions de FNB à faible volatilité et à gestion passive sont offertes : avec et sans couverture. M. McHaney estime qu’à long terme, l’exposition au dollar américain tend à réduire la volatilité pour l’investisseur canadien, car le billet vert s’apprécie généralement lorsque le marché américain fléchit. Bien qu’il semble raisonnable que les investisseurs à long terme renoncent à la couverture du risque de change, ceux qui veulent écarter le risque de change à court terme peuvent choisir d’envisager les FNB étrangers assortis d’une couverture.

Un fonds de FNB géré activement peut utiliser la gestion du risque de change afin de tirer profit des soubresauts des marchés de change pour éventuellement accroître les rendements et réduire davantage la volatilité. M. Gipson cite le Japon comme exemple probant : « Prenez l’indice nippon Nikkei 225. Du milieu de 2012 au milieu de 2015 environ, le rendement local total en yens s’établissait à environ 196 %. L’investisseur qui aurait pris une couverture contre le yen aurait obtenu ce rendement. Sans couverture, il n’aurait gagné que 52 % environ. » M. Gipson estime que 20 % de la volatilité des titres étrangers est attribuable aux fluctuations des devises. Compte tenu de la fréquence accrue des soubresauts boursiers, la stratégie qui permet de couvrir de façon tactique l’exposition au risque de change active et involontaire est viable pour gérer la volatilité.

Connaître le fin fond des portefeuilles

Compte tenu de la multiplication des solutions à faible volatilité, M. McHaney croit qu’il est important que les conseillers comprennent la méthodologie d’un portefeuille et la façon dont il a été bâti. Malgré le grand nombre de FNB et de fonds communs de placement à faible volatilité sur le marché, tous ne sont pas construits ­ de la même façon, de sorte qu’ils procureront des expositions différentes et procureront des rendements différents.

Les conseillers qui souhaitent séduire les investisseurs réfractaires au risque devraient considérer les stratégies de diminution des risques, tels que les FNB à faible volatilité, les fonds communs de placement fondés sur les FNB et les fonds de FNB comme des moyens d’encourager les clients à maintenir leurs placements dans toutes les conjonctures afin de faciliter l’atteinte de leurs objectifs financiers à long terme.


BMO Gestion mondiale d’actifs comprend BMO Gestion d’actifs inc., BMO Investissements Inc., BMO Asset Management Corp. et des sociétés de gestion de placements spécialisés de BMO.
Les FNB BMO sont gérés et administrés par BMO Gestion d’actifs inc., une société de gestion de fonds de placement et de gestion de portefeuille, et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal. Les fonds communs de placement BMO désignent certains fonds communs de placement ou séries de fonds communs de placement offerts par BMO Investissements inc.,
un cabinet de services financiers et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal. Les placements dans des fonds communs de placement et des fonds négociés en Bourse peuvent comporter des frais de courtage, des frais de gestion et d’autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Les fonds communs de placement et les fonds négociés en Bourse ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé n’est pas garant de leur rendement futur.

MD « BMO (le médaillon contenant le M souligné) » est une marque de commerce déposée de la Banque de Montréal, utilisée sous licence.


Le savoir d'entreprise c'est quoi ?

Par l'intermédiaire du Savoir d'entreprise, Finance et investissement souhaite offrir à ses lecteurs des connaissances de pointe provenant d'organisations désireuses de partager leur expertise.

Les contenus sont produits par l'équipe de Contenu sur mesure, en collaboration avec l'organisation. Notez qu'à aucun moment, les journalistes de Finance et investissement ne participent à la rédaction de ces articles. Pour plus d'information sur ce produit, veuillez communiquer avec savoirdentreprise@finance-investissement.com